Dordogne : Six chevaux d’un centre équestre euthanasiés à cause d’une maladie infectieuse

POLICE SANITAIRE La préfecture de la Dordogne annonce que six pensionnaires d’un centre équestre du département étaient atteints d’anémie infectieuse équine et ont dû être euthanasiés. Le centre est sous surveillance sanitaire.

E.P.

— 

Illustration des chevaux dans un champs
Illustration des chevaux dans un champs — Libor Sojka/AP/SIPA

Il y a quelques mois, un vétérinaire a repéré des symptômes inquiétants chez des chevaux d’un centre équestre de Dordogne, situé près du Bugue. Il a suspecté une anémie infectieuse équine, une maladie contagieuse des équidés (chevaux, ânes, poneys…) confirmée par les analyses du laboratoire national de référence, explique la préfecture de la Dordogne ce mardi dans un communiqué. Cette anémie infectieuse équine n’affecte que les équidés, elle n’est pas transmissible à l’Homme. Il n’existe pas de traitement pour guérir les animaux d’un affaiblissement progressif inéluctable.

Une zone de surveillance autour du foyer

Comme il s’agit d’une maladie réglementée, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de la Dordogne a pris des mesures de police sanitaire, déclarant l’infection par arrêté préfectoral. Aucun équidé ne doit entrer ni sortir du centre équestre pendant au moins trois mois. Six des 17 animaux du site ont été euthanasiés à ce jour. Le propriétaire sera indemnisé par l’Etat.

« Des investigations épidémiologiques et analytiques ont été immédiatement mises en œuvre, précise la préfecture dans son communiqué. Une zone de surveillance de deux kilomètres autour du foyer a été mise en place. Les détenteurs ont été recensés afin de permettre la réalisation une enquête sérologique sur l’ensemble des équidés de la zone. » Sur le reste du département, il n’y a pas de restrictions particulières sur les mouvements et rassemblements d’équidés.