Dinard: Le dauphin coincé dans une piscine naturelle et sauvé par les pompiers est mort

ANIMAUX L'animal était visiblement malade ou âgé

Camille Allain

— 

Un dauphin commun a été retrouvé mort le 27 octobre 2019 à Dinard.
Un dauphin commun a été retrouvé mort le 27 octobre 2019 à Dinard. — Morgane Perri / Association Al Lark
  • Un dauphin commun a été sauvé vendredi par les pompiers à Dinard. Il était prisonnier d'une piscine naturelle.
  • L'animal a été retrouvé mort dimanche matin non loin de là.
  • L'association Al-Lark qui suit les cétacés explique que l'animal était sans doute malade et en fin de vie.

Vendredi soir, il nageait dans la piscine naturelle de la plage du Prieuré à Dinard (Ille-et-Vilaine) avant d'être sauvé par les pompiers. Dimanche matin, le même dauphin commun était retrouvé mort, échoué sur les rochers de la plage faisant face à Saint-Malo. L’animal a-t-il succombé au stress ou à l’intervention des pompiers ? Absolument pas. Explications.

L’histoire a commencé vendredi soir quand un dauphin commun s’est retrouvé prisonnier de la marée et est resté coincé dans une piscine naturelle. Alertés, les pompiers sont intervenus pour l’aider à recouvrer la liberté, sous le regard de quelques curieux. « Il a sûrement été stressé par cet épisode mais ce n’est pas ce qui l’a tué », assure Morgane Perri, responsable scientifique de l'association Al Lark.

« Il n’était pas vigoureux »

Dimanche, c’est elle qui est intervenue pour pratiquer la nécropsie de ce mâle visiblement âgé. « Ce n’était pas une surprise. Vendredi, des promeneurs nous avaient alertés qu’un dauphin semblait en difficulté près de la plage du Prieuré. Il n’était pas vigoureux », estime la scientifique. Voilà qui explique pourquoi l’animal s’est fait piéger par la marée. La nécropsie pratiquée a révélé des traces de nodules de pus aux poumons et des parasites dans l’estomac.

Un dauphin commun a été retrouvé mort le 27 octobre 2019 à Dinard.
Un dauphin commun a été retrouvé mort le 27 octobre 2019 à Dinard. - Morgane Perri / Association Al Lark

Membre du réseau national d’échouage, l’association Al Lark est la seule habilitée à intervenir pour manipuler les animaux échoués. « Il ne faut pas intervenir seul mais nous appeler. Il y a d’abord un risque de faire plus de mal que de bien mais aussi une possibilité de transmission des maladies », rappelle Morgane Perri. Vendredi soir, les pompiers sont par exemple intervenus sans masque, ni gants.

Les dauphins nombreux autour de Saint-Malo

Il n’est pas rare de croiser des dauphins au large de Dinard et Saint-Malo mais ce sont plus souvent de grands dauphins (comme Flipper), dont la population est estimée entre 400 et 500 individus. L’arrivée des dauphins communs semblables à celui découvert dimanche est plus récente sur les côtes de la Manche. « C’est la preuve qu’il y a beaucoup de poissons dans la région, que le milieu est riche », estime la scientifique d’Al Lark.