Requins à La Réunion : Emmanuel Macron souhaite la réouverture des eaux à la baignade d’ici 2022

ANIMAUX Depuis juillet 2013, la baignade et toutes les activités nautiques hors lagon sont interdites par arrêté préfectoral

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un requin.
Illustration d'un requin. — Pexels

Emmanuel Macron, en déplacement sur place ce jeudi, souhaite que La Réunion rouvre ses eaux à la baignade et au surf « d’ici 2022 », alors que des attaques de requins ont eu lieu ces dernières années. « Je ne veux pas simplement vous dire "on rouvre" en prenant des risques. Je veux être sûr que ces risques sont levés », a toutefois précisé le chef de l’Etat sur la chaîne Réunion La 1ère.

La baignade et toutes les activités nautiques hors lagon sont actuellement interdites par arrêté préfectoral depuis le 26 juillet 2013. Mais plusieurs attaques de requins ont eu lieu car des personnes enfreignent cette interdiction.

« S’autoriser (…) à faire des prélèvements »

En février 2018, le ministère des Outre-mer avait annoncé qu’il allait « doubler les financements du plan d’actions » anti-requins à La Réunion, les portant à deux millions d’euros par an. L’objectif est de renforcer « la sécurité des zones pour la baignade et les activités nautiques ». Mais Emmanuel Macron a rappelé le dilemme : « On veut préserver la biodiversité, on a des réserves naturelles, et à côté de ça on a des surfeurs, on a des baigneurs, on a des gens qui veulent vivre normalement et qui sont attaqués ».

« Les populations de requins qui ont été reconstituées, elles sont de nature à montrer qu’on a préservé ces dernières années la biodiversité », a-t-il ajouté. « Il faut à la fois finir les protections mais maintenant s’autoriser aussi dans quelques cas à faire des prélèvements » de requins.