VIDEO. Inondations dans le Sud : Une victime en urgence absolue dans l'Hérault

METEO L’épisode méditerranéen a causé d’importants dégâts et de très nombreuses interventions des secours, notamment à Béziers, dans le Biterrois et les Pyrénées-Orientales

Jérôme Diesnis, Nicolas Bonzom

— 

Un quartier inondé à Béziers, ce mercredi.
Un quartier inondé à Béziers, ce mercredi. — Sapeurs-pompiers du 34
  • Jusqu'à dix départements ont été placés en vigilance orange, pour la plupart en Occitanie.
  • Il est tombé 242 mm d'eau à Béziers. Les pompiers ont réalisé environ 750 interventions, 113 mises en sécurité de personnes, dont 38 hélitreuillages. Un millier de personnes ont été évacuées.
  • Une victime a été transférée en urgence absolue au CHU de Montpellier. Elle aurait été emportée par la crue de la Boyne, un affluent de l'Hérault, sur la commune de Cazouls d'Hérault.

Le Languedoc et le Roussillon sont sous les eaux depuis le début d’un violent épisode méditerranéen, mardi soir, comme annoncé depuis plusieurs jours par Météo France.

En fin d’après-midi, ce mercredi, les secours ont annoncé qu’une habitante de Cazouls d’Hérault, au nord de Pézenas, avait été évacuée par hélicoptère vers le CHU de Montpellier, dans un état d’urgence absolue. Il s’agit d’une femme de 70 ans, retrouvée inanimée dans une vigne par un sapeur-pompier. Les pompiers lui ont prodigué un massage cardiaque, sont parvenus à la réanimer, avant de la transporter à l'hôpital.

Dans l’Aude, l’Hérault et le Roussillon, l’Hérault, l’Aude, le Têt, le Réart et le Lez sont placés en vigilance jaune par Vigicrues. Seul l’Orb, en aval, est placé en vigilance orange. Il présente un risque de crue génératrice de débordements importants A 16 h, ce mercredi, six départements étaient en vigilance orange : l’Hérault, le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, le Var et la Haute-Corse. Le littoral des Alpes-Maritimes est aussi en vigilance orange pour des risques de vagues et de submersion.

L’équivalent de deux mois et demi de pluie en six heures à Béziers

De très fortes précipitations ont sévi depuis ce mercredi matin en Occitanie. Il est tombé jusqu’à 250 mm de pluie dans le secteur des Albères, du Vallespir, de la côte Vermille et du Conflant, 202 mm de pluie à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), 191 mm à Sigean (Aude), où deux campings ont été évacués, 178 mm à Narbonne (Aude), et 242 mm sur 24 heures à Béziers (Hérault), dont 200 mm entre 6h et midi. Il s’agit, dans la sous-préfecture héraultaise, de l’équivalent de deux mois et demi de pluie en six heures, et le record jamais enregistré à la station météo de l’aéroport de Béziers.

A Béziers, dans l’Hérault, où le phénomène a été le plus virulent, plusieurs secteurs sont inondés, et des routes ont été coupées ce mercredi. Environ 650 sapeurs-pompiers, appuyés par trois hélicoptères, huit unités de secours nautiques, 400 gendarmes et 200 policiers, ont effectué tout au long de la journée, ce mercredi, de nombreux sauvetages de personnes qui étaient bloquées par les eaux dans le Biterrois.

Ils ont réalisé environ 750 interventions, 113 mises en sécurité de personnes, dont 38 hélitreuillages. Un millier de personnes ont été évacuées, la moitié se trouvaient dans le camping de la Dragonnière, à cheval sur les communes de Vias et de Portiragnes.

« Dégâts matériels impressionnants » à Argelès

Si la situation est catastrophique pour les sinistrés, d’autres profitent de l’aubaine pour faire… du ski nautique. Cette vidéo d'un fan de glisse, publiée ce mercredi matin sur les réseaux sociaux est en train de devenir virale.

Dans l’Hérault, des images d’une mer déchaînée ont aussi été publiées sur les réseaux sociaux, notamment à Sète. A Palavas-les-Flots, les rues en front de mer sont inondées.

En début d’après-midi, plusieurs routes du réseau secondaire étaient également touchées dans la métropole de Montpellier, à l’ouest et au nord notamment. Le trafic du tramway a été fortement perturbé, avant de reprendre normalement. La toiture d’une salle de sport s’est écroulée, rue de la Croix verte, à Montpellier. Par ailleurs, quatre personnes bloquées sur le toit de leur véhicule ont été mises en sécurité.

Dans les Pyrénées-Orientales, à Argelès-sur-Mer, le maire évoque « des dégâts matériels impressionnants ». Le quartier bas de la ville est inondé et la salle polyvalente a été ouverte pour accueillir les sinistrés. Ce fut aussi le cas au Barcarès, Port-Vendres et Le Boulou. A Perpignan, un violent coup de vent a emporté plusieurs toitures, dans la rue Doisneau, et entraîné l’évacuation de huit personnes.

D’autres toitures ont été endommagées, au Boulou et à Tresserre, et des habitants évacués. Deux véhicules (vides) ont été emportés à la mer à Cerbère. Au total, les 300 pompiers (dont 42 renforts extra-départementaux) ont effectué 200 interventions.

Alerte orange jusqu’à jeudi

Dans l’Aude, 350 pompiers étaient mobilisés, où de nombreuses routes ont été fermées, depuis mardi soir. Ils étaient 246 sapeurs-pompiers sur le terrain dans les Pyrénées-Orientales, épaulés par 42 en provenance des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse.

Le trafic des trains est également touché par les fortes pluies. Sur Twitter, la SNCF indique que la circulation ferroviaire est interrompue jusqu’à « au moins demain soir », en raison de dégâts constatés sur les rails, notamment du côté de Villeneuve-lès-Béziers.