Bretagne : Fermée depuis juin en raison des algues vertes, une plage rouverte au public

POLLUTION L’accès à la plage de la Grandville à Hillion est de nouveau autorisé

Jérôme Gicquel

— 

Envahie par les algues vertes au début de l'été, la plage de la Grandville à Hillion est de nouveau accessible au public.
Envahie par les algues vertes au début de l'été, la plage de la Grandville à Hillion est de nouveau accessible au public. — Loïc Venance / AFP

Envahie par les algues vertes, la plage de Grandville à Hillion (Côtes-d’Armor) était interdite d’accès depuis le 22 juin pour une durée indéterminée. Pour justifier sa décision, le maire de la commune avait à l’époque invoqué « l’impossibilité technique de collecter les algues vertes échouées sur le secteur concerné », et « le risque potentiel en matière de santé publique présenté par les amas d’algues échouées non collectées sur ce secteur ».

Depuis, la situation semble revenue à la normale sur cette plage bretonne, située dans la baie de Saint-Brieuc. L’élu a pris vendredi un nouvel arrêté abrogeant celui de juin et la plage de la Grandville a rouvert au public samedi, comme le rapporte Ouest-France.

La pire année dans la baie de Saint-Brieuc

Au début de l’été, la baie de Saint-Brieuc avait été submergée par les algues vertes, ce qui avait entraîné la fermeture de plusieurs plages dans le secteur, dont quatre sur la commune d’Hillion.

Selon le Centre d’étude et de valorisation des algues (Ceva), les proliférations d’algues vertes en juillet dans le secteur avaient été « très importantes et toujours très supérieures aux années moyennes », et « même probablement à toutes les années antérieures ».

Le Ceva prévoyait alors une amélioration de la situation pour le mois septembre « du fait de la situation de la baie de Saint-Brieuc, sur laquelle les flux en nitrates devraient devenir insuffisants pour assurer la croissance des ulves ».