Un homme qui capturait des chardonnerets élégants interpellé en Camargue

JUSTICE 14 oiseaux, des cages et des pièges ont été retrouvés chez cet homme, qui sera jugé prochainement à Tarascon

J.S.-M.

— 

Les chardonnerets élégants font l'objet d'un trafic persistant.
Les chardonnerets élégants font l'objet d'un trafic persistant. — ONCFS

Il y a ceux qui admirent les oiseaux, ceux qui imitent leurs chants, et ceux qui les capturent. Cette troisième passion étant interdite, il peut arriver qu’ils finissent eux-mêmes en cage – derrière les barreaux d’une geôle, lors d’une garde à vue. Un homme qui capturait des chardonnerets élégants chez lui, à Port Saint Louis du Rhône​, a été arrêté le 2 octobre dernier. L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a annoncé son interpellation ce mercredi.

« Les agents ont été intrigués par la présence de cage-pièges, appelées "trébuchets", utilisées pour capturer des passereaux sauvages », indique-t-on à l’ONCFS. Ils ont ensuite découvert, dans l’une des cages, un de ces oiseaux au plumage chamarré.

« Trafic persistant »

Le braconnier a été interpellé dans la foulée. Et lors de la perquisition de son domicile, 14 chardonnerets élégants, onze cages et trois pièges ont été retrouvées. « Bien que le chardonneret élégant soit une espèce protégée, il est la cible d’un trafic persistant en raison de la beauté de son plumage et de son chant mélodieux », ajoute l’ONCFS.

Le nombre de chardonnerets en France a fortement diminué ces dernières années : on en compte deux fois moins aujourd’hui qu’il y a dix ans.

Les 14 oiseaux retrouvés chez le braconnier seront relâchés, après des vérifications sur leur santé. Leur ancien propriétaire sera jugé prochainement à Tarascon, et encourt jusqu’à trois ans de prison et 150.000 euros d’amende.