Lionceau exhibé en boîte de nuit à Deauville : La justice enfin saisie, plus d’un an après

PROCES En mars 2018, le petit fauve a été montré au public d’une boîte de nuit, au milieu des lumières et de la musique très bruyante

20 Minutes avec agence

— 

Un lionceau. (Illustration)
Un lionceau. (Illustration) — Slavek Ruta/Shutterstoc/SIPA

L’affaire avait provoqué une vive colère parmi les défenseurs des animaux. En mars 2018, les gérants de la discothèque Le Chic de Deauville (Calvados) ont cru bon de récupérer un lionceau dans un cirque voisin pour en faire la star d’une soirée à thème, rapporte France Bleu Normandie.

Depuis, One Voice a demandé plusieurs fois à la préfecture d’intervenir, sans succès. L’association de défense des animaux a donc décidé de saisir elle-même la justice. Ce jeudi, le tribunal administratif de Caen était chargé de déterminer si la préfecture aurait dû donner à la suite de la demande de l’association.

Un lionceau traumatisé

Au tribunal, les défenseurs des animaux ont évoqué le « traumatisme » vécu par le lionceau. L’animal avait été exhibé dans les rues de la ville pour faire la publicité de la soirée, avant de devenir le clou de la fête. Or, les bébés lions sont « particulièrement sensibles au bruit », a insisté l’avocate de One Voice, rappelant leur statut d’espèce sauvage protégée.

« Peut-on accepter qu’elles soient réduites à l’état de bête de foire ? », a-t-elle interrogé. Le tribunal se laisse quelques jours pour communiquer sa décision, qui sera rendue le 17 octobre prochain.