L’ours de foire Mischa, placé en refuge, reprend du poil de la bête

ANIMAUX Mis à la retraite par la ministre, l’ours Mischa se fait soigner dans un refuge d’Eure-et-Loir

Gilles Durand

— 

L'ours Micha lors d'un spectacle dans le Pas-de-Calais.
L'ours Micha lors d'un spectacle dans le Pas-de-Calais. — Aves France
  • Une association de protection des animaux avait dénoncé les conditions de détention d’un ours de foire, baptisé Mischa, après un spectacle dans le Pas-de-Calais.
  • La ministre de la Transition écologique avait interdit que cet ours continue à être présenté au public.
  • L’animal a été placé dans un refuge pour y être soigné.

Il avait été placé, samedi, dans un refuge pour y être soigné. L’ours Mischa, malade, reprend du poil de la bête, a annoncé, ce jeudi, à l’AFP Patrick Violas, fondateur du zoo-refuge. L’état de santé du plantigrade reste, néanmoins, préoccupant.

La ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, avait interdit que l’ours captif, Mischa, utilisé dans des spectacles itinérants à travers la France, continue à être présenté au public, au vu de son état de santé. Âgé de 22 ans, l’ours avait été amené au refuge de la Tanière, en Eure-et-Loir, « de façon volontaire par son propriétaire ». Il est à l’isolement dans un enclos.

« Des asticots qui sortaient de son nez et de ses pattes »

« Quand il est arrivé, il avait des asticots qui sortaient de son nez et de ses pattes. Il souffrait énormément. On lui a mis en place une assistance respiratoire avec un cocktail d’antibiotiques. Dimanche, on a eu peur de le perdre mais il s’est battu », raconte Patrick Violas.

Selon lui, l’animal a repris du poids : il pèse 169 kg -il en pesait 160 à son arrivée – et devrait en faire près de 200.

« On craignait un cancer du poumon car il avait une tache mais finalement il a une grosse infection pulmonaire. Il risque de perdre un lobe de poumon mais aujourd’hui, il a 7 chances sur 10 de survivre », estime-t-il.

« Ça devient de plus en plus difficile de le soigner »

L’animal « coopère. Il fait confiance au soigneur Paolo Teixeira-Fornaciari et la vétérinaire Florence Ollivet-Courtois » à ses petits soins. « Il est très gentil mais comme il reprend du poil de la bête, ça devient de plus en plus difficile de le soigner », dit-il.

Cet ours était présenté lors de spectacles dans des villes où il devait s’asseoir sur une chaise ou avancer sur un ballon, selon des vidéos postées sur internet. C’est après un spectacle à Racquinghem, dans le Pas-de-Calais, présenté le 8 septembre, que l'association Aves France avait alerté les médias sur l’état de santé de Mischa.