Huile de palme. Illustration
Huile de palme. Illustration — BERBAR HALIM/SIPA

BIORAFFINERIE

Huile de palme : Total menace les députés d’exporter sa bioraffinerie en Allemagne

Un amendement passé en décembre risquerait de faire perdre 70 à 80 millions d’euros à la bioraffinerie française du groupe

A cause d’une nouvelle législation fiscale, Total envisage de déménager sa bioraffinerie de La Mède ( Bouches-du-Rhône) en Allemagne. C’est l’avertissement qu’a fait le PDG du groupe Patrick Pouyanné aux députés ce mardi.

Mi-décembre, le Parlement a décidé de supprimer l’avantage fiscal dont bénéficiaient jusque-là les biocarburants à base d’huile de palme. Cette mesure menace la viabilité de la bioraffinerie, selon Total.

Une possible exportation en Allemagne

« Le signal lancé aux investisseurs par la représentation nationale est très perturbant », a déclaré Patrick Pouyanné devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. « J’espère que ce sujet reviendra en débat. » Le PDG chiffre de 70 à 80 millions d’euros les pertes économiques possibles pour le site de La Mède.

Total envisage désormais d’exporter toute sa production de biocarburants en Allemagne. « C’est le schéma que nous étudions aujourd’hui – parce que les Allemands ont décidé d’appliquer les règles européennes », a expliqué Patrick Pouyanné. Dans ce domaine, la France a en effet de légiférer plus durement que la norme européenne établie.

Une huile de palme « durable et certifiée » ?

La bioraffinerie de La Mède est une ancienne raffinerie reconvertie. Le biocarburant que Total y produit provient en partie d’huile de palme, accusée par des associations de défense de l’environnement de favoriser la déforestation.

Selon Total, la bioraffinerie pourra traiter 650.000 tonnes par an et elle s’approvisionnera en huile de palme « durable et certifiée » à hauteur de 300.000 tonnes maximum. Le groupe s’était aussi engagé à utiliser du colza français. Mais « bien évidemment, si tout reste en l’état avec cet amendement, nous ne pourrons pas tenir les engagements que nous avons pris », a indiqué le PDG de Total.