Manche : Des polluants retrouvés dans la peau et la graisse de grands dauphins

POLLUTION Les niveaux de mercure trouvés dans la peau des animaux sont les plus hauts jamais mesurés sur cette espèce

20 Minutes avec agences

— 

Un grand dauphin (illustration).
Un grand dauphin (illustration). — Gerard Mauger AFP

Même nos dauphins sont pollués. Des niveaux élevés de polluants, dont le mercure et les PCB (polychlorobiphényles), ont été retrouvés dans la graisse et la peau d’un groupe de mammifères vivant dans la Manche.

Selon une étude publiée ce jeudi dans la revue Scientific Reports, des prélèvements ont été effectués sur 82 grands dauphins vivant dans le golfe normano-breton. La population totale dans cette zone est estimée à près de 400 individus.

Les PCB, toujours présents dans nos eaux

Les chercheurs voulaient évaluer la présence d’une dizaine de polluants survivant longtemps dans la nature. Ils ont notamment retrouvé des taux élevés de PCB dans la graisse des animaux.

Bien qu’interdits dans les années 1970 et 1980, les PCB sont toujours présents dans les eaux où ils ont été disséminés. De précédentes études ont montré que les bébés des grands dauphins qui sont exposés à ces composés toxiques ont un taux de survie réduit la première année.

Le golfe de la Manche, une future zone protégée ?

Les niveaux de mercure observés dans la peau des dauphins étudiés sont parmi les plus élevés jamais trouvés chez des grands dauphins, selon l’étude. Ils sont proches des niveaux mesurés chez des grands dauphins en Méditerranée et sur les côtes de Floride, deux endroits à la concentration de mercure élevée.

En conclusion de l’étude, les scientifiques préconisent de faire du golfe normano-breton une zone protégée. Il est pour eux primordial de garder ces eaux propres et maintenir ainsi l’un des plus importants groupes de grands dauphins dans les eaux européennes.