Amazonie : Des plongeurs partent à la découverte d’un récif inexploré qui pourrait abriter des espèces inconnues

EXPLORATION Seul un robot sous-marin de Greenpeace a pu jusqu'ici approcher le site à la biodiversité très prometteuse au large de la Guyane

20 Minutes avec agence

— 

Des coraux, illustration
Des coraux, illustration — MARCEL MOCHET / AFP

Des chercheurs français vont prochainement approcher et photographier un récif situé dans l’océan Atlantique au large de la Guyane. Le site sous-marin n’a encore jamais été exploré et pourrait receler plusieurs nouvelles espèces animales ou végétales, selon une information exclusive d’ Europe 1.

Les scientifiques ont décollé pour l’Amazonie ce mardi et ont hâte de découvrir cette « poche de vie » inédite. « Il y a tout un système biologique qui se développe, avec une grande diversité », explique Serge Planes, spécialiste des coraux au CNRS. Jusqu’ici, seul un robot sous-marin de Greenpeace s’était rendu sur le site en 2017 et 2018.

Une plongée difficile et dangereuse

Si l’exploration du récif peut déboucher sur des découvertes scientifiques, les images que rapporteront les plongeurs permettront aussi d’établir une cartographie des lieux et d’en mesurer la taille. L’expédition s’annonce cependant périlleuse. Les chercheurs vont devoir plonger à plus de 100 m de profondeur dans des conditions difficiles.

La « poche de vie » est en effet située à proximité d’une zone où se jettent plusieurs fleuves à fort débit et où les courants sont puissants. Les chercheurs vont devoir traverser une épaisseur d’une vingtaine de mètres d’eau boueuse avant de pouvoir bénéficier d’une bonne visibilité. De plus, « les paliers de décompression vont être très longs » vu la profondeur, explique un photographe. « Il faudra plusieurs heures pour remonter à la surface. »