Pyrénées : L’ours Cachou dévore une pouliche et son GPS le trahit

PREDATION Le conseil général du Val d’Aran, en Espagne, a révélé qu’un ours avait tué et mangé une pouliche de quatre mois. Le prédateur est l’ours Cachou, équipé d’un collier GPS

N.S.

— 

Une pouliche de quatre mois a été retrouvée dévorée par l'ours Cachou, dans les Pyrénées. Illustration.
Une pouliche de quatre mois a été retrouvée dévorée par l'ours Cachou, dans les Pyrénées. Illustration. — Whitewolf / Sipa

Il ne reste plus grand-chose de la pouliche de quatre mois retrouvée ce dimanche à Vielha, commune des Pyrénées espagnoles frontalière de la France. Et le coupable de la mort de l’animal est tout trouvé, indique le Conseil général du Val d’Aran sur son site Internet : il s’agit de l’ours Cachou, trahi par le collier GPS qui lui a été posé en mai, après sa capture, afin d’assurer son suivi.

Ce jeune plantigrade, né en 2015, est du genre turbulent, selon les autorités locales : cet été, il s’était déjà attaqué à des ruches et à des chèvres. Mais c’est la première fois que Cachou s’en prend à des équidés, une « spécialité » réservée dans le secteur à son aîné Goiat (12 ans).

L’ours garde un coup d’avance

Le sujet s’avère d’autant plus délicat que protéger les chevaux ou les ânes n’est pas aisé, observe le conseil général du Val d’Aran : « La prévention [des attaques] contre l’élevage équin est très difficile. Il n’est pas viable de regrouper [les animaux] et de les protéger la nuit comme on le fait pour l’élevage ovin. »

En outre, les mouvements nocturnes imprévisibles des ours sont « imprévisibles » et la réception du signal GPS « décalée », selon la même source. Bref, Cachou, comme Goiat, a toujours un coup d’avance.