Bordeaux : Le chef amazonien Raoni en tête d’affiche du festival Climax

URGENCE ECOLOGIQUE Le cacique amazonien Raoni est invité au festival Climax de Bordeaux, du 5 au 8 septembre, dont le thème cette année est « L’Amazonie ou le déracinement du monde »…

E.P.

— 

Le cacique Raoni est l'invité d'honneur du festival Climax dont le thème cette année est
Le cacique Raoni est l'invité d'honneur du festival Climax dont le thème cette année est — E.Provenzano / 20 Minutes
  • Le chef Raoni, emblème de la défense de la forêt amazonienne, est invité au festival Climax dont le thème de sa 5e édition est « L’Amazonie ou le déracinement du monde ».
  • Aux côtés d’autres chefs autochtones amazoniens, Raoni lance un cri d’alerte pour sauver la forêt amazonienne en proie à de violents incendies.
  • Le festival se tient du 5 au 8 septembre, il mêle débats et moments festifs, comme des concerts et des projections.

Il y a plusieurs mois quand ils ont commencé à préparer la 5e édition de Climax, les organisateurs n’ont pas imaginé en choisissant le thème de « L’Amazonie ou le déracinement du monde », qu’il serait si brûlant. Des incendies ravagent depuis plusieurs semaines la forêt tropicale affaiblie par la déforestation. 

« On voulait manifester notre inquiétude et notre soutien aux peuples qui y vivent et l’actualité nous a donné cruellement raison, explique Philippe Barre, fondateur de Darwin qui organise Climax. Le climat est donc grave mais on souhaite apporter une envie d’agir enthousiasmante ».

Le chef Raoni en invité d’honneur

Le cacique Raoni Metukitre, figure internationale de la lutte pour la préservation de la forêt amazonienne, et une délégation de chefs autochtones amazoniens ont été invités pour porter leur message à l’occasion du festival. « Je n’accepte pas qu’on continue à tuer les peuples autochtones du Brésil, qu’on poursuive l’exploitation minière et forestière de la forêt (amazonienne) et qu’on la remplace par des grandes exploitations agricoles », a déclaré le chef du peuple kayapo, 89 ans, via deux interprètes, rapporte l’AFP.

A ses côtés, Kaiulu, représentante des femmes du peuple Xingu, a lancé un vibrant appel. « Je demande au monde qu’il nous aide : la forêt est notre maison, notre supermarché, notre pharmacie. Si elle meurt, nous mourrons. Au Brésil, nous n’avons pas la liberté de parler comme ici.Ce gouvernement (brésilien) dit que nous sommes des retardés en matière de développement mais ce n’est pas vrai », a-t-elle expliqué selon l'AFP.

A l’occasion de son passage à Bordeaux, le chef Raoni Metukitre a été reçu ce mercredi après-midi par le maire et le conseil municipal, qui l’a fait citoyen d’honneur de la ville.

Le chef amazonien, en sa qualité de grand témoin du festival livrera ses analyses lors d’une conférence samedi, aux côtés d’autres invités comme Edgar Morin et l’ex-ministre de l’Ecologie Nicolas Hulot.

L’an dernier, le festival a attiré 30.000 participantsen quatre jours. Du 5 au 8 septembre, il proposera sur le site atypique de la caserne Niel investi par Darwin 12 conférences, des concerts, des projections de films et de documentaires et des performances artistiques.