Des scientifiques réussissent à faire pondre du corail atlantique en laboratoire

EXPÉRIENCE L’expérience constitue une avancée importante alors que les coraux de Floride sont menacés par le réchauffement climatique et une maladie apparue dans les eaux en 2014

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un plongeur en train de récolter du corail.
Illustration d'un plongeur en train de récolter du corail. — ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Il pourrait s’agir d’une avancée fondamentale pour la préservation du corail. Une équipe de scientifiques américains est parvenue à faire se reproduire du corail en laboratoire. L’expérience a concerné l’espèce menacée de la grande barrière de corail qui se situe au large de la Floride (Etats-Unis).

« C’est la première fois que nous avons fait pondre du corail atlantique en laboratoire et que nous avions depuis un an sous serres », a expliqué ce lundi Amber Whittle, responsable de la conservation à l’aquarium de Floride, qualifiant la nouvelle de « percée incroyable ».

Reproduction de leur environnement naturel

La reproduction des coraux – animaux invertébrés qui sécrètent un squelette calcaire et qui forment les récifs – a été permise en récréant leur environnement naturel : lever et coucher de Soleil, phases de la Lune, température et qualité de l’eau.

La procédure, qui avait déjà été réussie pour du corail du Pacifique, au Horniman Museum de Londres (Royaume-Uni), constitue un espoir pour un jour repeupler les récifs. Les coraux de Floride sont en effet menacés par le réchauffement climatique et une maladie apparue dans les eaux en 2014.