Hautes-Alpes : Armés et cagoulés, des éleveurs promettent « d’entrer en action » contre le loup

AGRICULTURE Leur vidéo reprend l’esthétique du FLNC, le Front de libération nationale corse. Les éleveurs haut-alpins profèrent des menaces tout en étant cagoulés et armés

J.S.-M.

— 

Les éleveurs se sont mis en scène dans le Parc national des Ecrins.
Les éleveurs se sont mis en scène dans le Parc national des Ecrins. — Capture d'écran Viméo

La mise en scène se veut effrayante. Une demi-douzaine d'éleveurs​ des Hautes-Alpes ont publié une vidéo où ils annoncent qu’un « Front de libération du Champsaur » va entrer en action contre le loup.

Cette courte vidéo, publiée par le média local Dici, reprend les codes des « conférences de presse » du Front de libération nationale corse (FLNC). Les éleveurs sont armés et cagoulés ou masqués. Ils portent tous, en guise d’uniforme, un bleu de travail. Une voix off prononce le message suivant :

Trop, c’est trop ! Aujourd’hui plus de 600 animaux sont morts sous les crocs du loup dans le 05 [les Hautes-Alpes]. La pression n’est plus tenable pour les éleveurs. Le Front de libération du Champsaur va entrer en action. »

Le parquet a ouvert une enquête ce dimanche au sujet de cette vidéo, indique La Provence, qui a recueilli la réaction de la préfète des Hautes-Alpes Cécile Bigot-Dekeyzer : « L’image utilisée est déplaisante et inappropriée », assure-t-elle. « Elle fait référence à des actes passés violents qui ne sont pas du tout conformes aux valeurs républicaines dans les Hautes-Alpes. »

Une réunion dans les deux semaines

Elle annonce aussi que « tout est fait et sera fait pour accompagner les éleveurs dans le cadre du Plan national loup. » Une rencontre est prévue avant la fin de l’été entre la préfecture et les agriculteurs. 96 brebis ont été tuées à Villar-Loubière la semaine dernière, dans une probable attaque de loups.