Argelès-sur-Mer: Un requin-renard, espèce protégée, en promotion à Intermarché

ANIMAUX La pêche volontaire de cette espèce est interdite, mais sa vente est autorisée

J.-L. D.

— 

Le requin-renard en promo
Le requin-renard en promo — Screenshot Twitter

De la chair de requin-renard, espèce menacée et protégée, en promotion à l’Intermarché  d’Argelès-sur-Mer ( Pyrénées-Orientales), a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux. Comme le rapporte France Bleu Roussillon, le poisson était à 12,50 euros le kilo, avec la tête de l’animal bien mis en avant sur l’étal, ce qui n’a pas manqué de faire réagir les associations de protection de la nature.

Si sa pêche volontaire est interdite, en raison de la vulnérabilité du requin-renard, sa vente elle est autorisée en cas de pêche accidentelle, un cas qui peut arriver car de nombreuses pêches sont non-sélectives (elles ne visent pas une espèce précise) dans les zones de vie du poisson.

Pas de protection réelle


« C’est le côté pervers de la loi de protection, a expliqué à nos confrères Lamya Essemlali, présidente de l’association Sea Shepherd France, qui fut la première à réagir à la photo polémique. On se retrouve avec des espèces menacées dans les poissonneries. Là, c’est Intermarché, mais c’est très commun en fait, ce n’est pas quelque chose d’exceptionnel. C’est un vrai problème pour les espèces menacées, elles n’ont pas de protection réelle. »

Intermarché a depuis cessé la vente de l’espèce menacée, le groupe évoquant de « regrettables initiatives isolées. » La promotion sur le requin a été remplacée par des prix cassés sur le thon rouge et l’espadon, deux espèces aussi menacées par la pêche intensive.