Illustration de prunes.
Illustration de prunes. — 1195798 / 2185 photos / Pixabay

FAKE OFF

Jeter des noyaux par terre pour «reverdir le monde», une bonne idée?

Un message largement partagé sur Facebook recommande de garder les noyaux des fruits puis de les jeter dans la nature, pour améliorer la biodiversité

  • Un message populaire sur Facebook conseille de conserver les noyaux des fruits pour ensuite les jeter dans la nature.
  • 20 Minutes a interrogé deux experts, qui soulignent le caractère « aléatoire » de la méthode.
  • Le message est inspiré d’une histoire qui circulait en Inde sur Whatsapp en 2017.

Et si vous aussi, vous contribuiez à améliorer la biodiversité ? La méthode, simple, est fournie sur Facebook : « Je demande à tout le monde de NE PAS JETER les noyaux (des fruits) à la poubelle mais plutôt de les laver, de les sécher (au soleil) et ensuite de les stocker dans un sac en papier à garder dans la voiture, écrivent ainsi les administrateurs des pages Ma Planète et Carpe Diem Ad Vitam Aeternam. A chaque sortie dans la campagne, ou bien en circulant en voiture dans une campagne déserte, jetez des noyaux. Si, par cette simple action, nous pouvons contribuer par un nouvel arbre à chaque saison, notre mission de reverdir ce monde sera remplie. »

Les conseils de ces deux pages remportent un franc succès : les publications ont été partagées 77.000 fois en un mois. Le texte avait déjà été popularisé en avril par une troisième page Facebook francophone.

Cette méthode ne garantit pas que notre monde va «reverdir».
Cette méthode ne garantit pas que notre monde va «reverdir». - Capture d'écran Facebook

FAKE OFF

Est-ce si simple de faire pousser un arbre fruitier ? 20 Minutes a interrogé deux experts. « Reforester sans passer par le greffage ? Pourquoi pas, lance Evelyne Leterme, directrice du conservatoire végétal régional d’Aquitaine et auteure de plusieurs ouvrages sur les arbres fruitiers. Quand on jette un noyau, un pépin, il y aura un certain pourcentage de germination, dû au fait que le noyau est tombé sur un endroit adéquat. » Mais la méthode a un « caractère aléatoire », prévient la spécialiste.

Même précaution de la part de Jérôme Jullien, ingénieur et auteur avec Elisabeth Jullien d’un livre sur les arbres fruitiers : « Quand des oiseaux lâchent des noyaux de cerise, quelques fois, on peut avoir un plant issu de cette semence. Mais c’est quand même aléatoire. »

De bonnes conditions pour la pousse

Pour faire pousser un arbre fruitier, il faut s’assurer que les bonnes conditions sont réunies. « L’idéal, c’est de le faire dans un terrain meuble, pour que le pépin puisse s’enfoncer, et avec une humidité optimale », détaille Evelyne Leterme. Ensuite, il faut protéger la jeune pousse d’éventuels ravageurs. « Pour les espèces exotiques, il y a le risque du gel, il faut donc les mettre à l’abri », ajoute Jérome Jullien. Par la suite, un travail de sélection, qui peut passer par du greffage, peut être nécessaire pour obtenir une variété avec les meilleures qualités.

Quelle que soit leur véracité, ces conseils dispensés sur Facebook connaissent un succès planétaire : ils ont également été partagés en anglais ou en arabe. Les internautes philippins les ont également lus.

Un message né en Inde

Ces conseils sont inspirés d’un message Whatsapp, qui circulait en Inde en 2017. Une blogueuse indienne, docteure en management, racontait alors être tombée sur un message qui circulait sur le réseau social et dont l’histoire est similaire à celle partagée sur Facebook. Ce texte raconte l’histoire édifiante d’un homme qui, lors de ses voyages, jette des pépins de pommes sur des terrains désertiques. Au cours de ses allers et retours, il apprend que ses pépins ont poussé et sont devenus des pommiers. Une belle histoire, au fort goût de fable.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.