Canicule et pollution à Lyon:La circulation différenciée maintenue sans surprise mercredi

OZONE En raison d’un pic de pollution à l’ozone, favorisé par les fortes chaleurs, les mesures restrictives de circulation ont été reconduites par la préfecture du Rhône

Elisa Frisullo

— 

Illustration de la pollution automobile.
Illustration de la pollution automobile. — Martin Meissner/AP/SIPA

Les fortes chaleurs qui se sont installées sur une majeure partie du pays ont et vont continuer à dégrader la qualité de l’air. Pour lutter contre l’épisode de pollution à l’ozone en cours sur le bassin lyonnais et sur une grande partie d’Auvergne Rhône-Alpes, la préfecture du Rhône a décidé de reconduire, en toute logique, mercredi, la circulation différenciée.

Comme ce mardi, seuls les véhicules dotés des vignettes Crit’Air 0, 1, 2 et 3 seront autorisés à rouler dans le périmètre concerné par les restrictions à Lyon, Villeurbanne et Caluire. Sur tous les grands axes du département, où la vitesse habituelle est supérieure à 70 km/h, les automobilistes devront réduire le rythme de 20 km/h. Une situation qui devrait se prolonger, Atmo Auvergne Rhône-Alpes ne prévoyant pas d’amélioration de la qualité de l’air dans les prochains jours.

Un ticket TCL spécial pollution

« Mardi et les jours suivants, les conditions météorologiques caniculaires, avec un très fort ensoleillement et des masses d’air très stables, resteront propices à de fortes teneurs en ozone. Il existe un fort risque de dépassement du seuil d’information et de recommandations pour ce polluant sur plusieurs zones de la région », indique l’observatoire régional, qui a placé le bassin lyonnais en vigilance orange à l’ozone.

Pour rappel, depuis lundi, le réseau TCL a mis en place le Tick’Air, qui permet de voyager sur le réseau pour 3 euros par jour, afin de favoriser les déplacements en transports en commun.