VIDEO. Canicule: «J'ai envie de mourir», Carpentras étouffe sous la chaleur depuis un mois

METEO Carpentras, dans le Vaucluse, subit une nouvelle vague de chaleur, après avoir accumulé les records lors de la précédente canicule, il y a quelques semaines à peine

Mathilde Ceilles

— 

Illustration de la canicule. Ici à Carpentras le 23 juillet 2019
Illustration de la canicule. Ici à Carpentras le 23 juillet 2019 — Mathilde Ceilles / 20 Minutes
  • Carpentras, dans le Vaucluse, subit une nouvelle vague de chaleur, avec une température ressentie de 42 degrés.
  • La commune a déjà enregistré deux records de chaleur ces dernières semaines.
  • Dans le centre-ville, habitants et commerçants s’organisent pour faire face.

De notre envoyée spéciale à Carpentras (Vaucluse),

Selon Météo-France, en ce mardi, la température ressentie est de 42 degrés, et les thermomètres apposés sur les vitrines avoisinent les 35 degrés à l’ombre. Rares sont les passants à s’attarder en plein soleil, à écouter le chant des cigales. Là, une dame qui se fabrique une casquette de fortune avec un bout de carton. Ici, une mère de famille qui presse le pas : « Dépêche-toi, maman a chaud. »

Ces dernières semaines, les thermomètres des pharmacies et commerces du centre-ville de Carpentras font le tour des télévisions. Depuis un mois, la petite commune du Vaucluse subit des vagues de chaleur accablantes.

« Jusqu’à 50 degrés dans la boulangerie »

Le 28 juin dernier, un premier record de chaleur a été battu dans la ville, avec 44,3 degrés. Puis, les météorologues ont enregistré un nouveau record de chaleur, avec quinze jours consécutifs au-dessus des 36 degrés. Une canicule qui semble sans fin, puisqu’un nouvel épisode de chaleur intense est en cours, et prévu pour durer plusieurs jours.

Dans le centre-ville, après un mois à suer à grosses gouttes, les ventilateurs ont poussé dans les commerces comme des champignons, comme à la Mie Câline, en plein cœur de Carpentras. « On s’est équipé, reconnaît Jessica, la gérante. Je serais bien dans ma piscine actuellement, mais comme on ne peut pas fermer le magasin, on fait au mieux. On avait installé dans une de nos pièces une clim, mais elle a pété le jour de la canicule… Il a fait jusqu’à 50 degrés dans la boulangerie ! »

« La chaleur rend certains clients fous »

Face à un tel épisode de chaleur, qui dure dans le temps, la commerçante s’est organisée. « On a autorisé les Crocs, explique-t-elle. On porte des tee-shirts antitranspirants, on met des bouteilles d’eau au frais, et on a donné comme consigne à nos employés de faire le strict minimum, là où, à des périodes comme maintenant, où il y a moins de clients, ils pourraient passer le balai par exemple. »

« C’est horrible, j’ai envie de mourir, confie Margaux, une jeune serveuse parisienne en poste à Carpentras pour l’été. On n’a pas de clim à l’intérieur, alors on fait ce qu’on peut. On n’a qu’un gros ventilateur donc quand on passe devant, c’est la bénédiction. Et on est content de servir des glaces ! » « La chaleur rend certains clients fous, poursuit sa collègue Camille. Les gens en ont marre, ils s’énervent et s’en prennent à nous. »

« Mes enfants n’en pouvaient plus »

« Moi, j’ai acheté hier une clim, d’occasion, reconnaît David, Carpentrassien depuis deux ans et demi. J’habite dans un appartement sous les toits. Mes enfants, âgés de 8 et 9 ans, n’en pouvaient plus. Moi-même, je n’arrivais pas à dormir. Et on n’a pas de jardin. Même dans la piscine de ma mère, l’eau est chaude avec cette température. Pour se rafraîchir, il faut aller à la piscine municipale. »

Depuis un mois, ce jardinier a dû changer ses horaires pour pouvoir continuer à travailler. « Je commence dès cinq heures du matin, à la fraîche, et je ne reprends le travail qu’à 16 heures, explique-t-il. Sinon, je ne tiens pas ! » Et le réveil risque de sonner toujours aussi tôt pour David : selon les prévisions de Météo-France, les températures pourraient frôler les 40 degrés pendant plus d’une semaine encore à Carpentras.