Greta Thunberg manipulée? «Une idée absurde et très drôle» pour la Suédoise

CRITIQUES La militante suédoise est devenue le nouveau visage de la lutte contre le réchauffement climatique

L.Br.

— 

Greta Thunberg, le 21 juillet 2019 à Caen.
Greta Thunberg, le 21 juillet 2019 à Caen. — AFP

Invitée à l’Assemblée nationale ce mardi, l’adolescente suédoise Greta Thunberg est sous le feu des critiques, certains députés ayant même appelé au boycott de cette rencontre. On la dit manipulée par des adultes malintentionnés, au service du green business. La nouvelle porte-drapeau du climat a répondu aux critiques dans une interview au site d’information Konbini.

« Pas une fois je n’ai rencontré de militant climatique qui se soit engagé dans ce combat pour de l’argent. L’idée est absurde et très drôle », a affirmé Greta Thunberg. « C’est aussi très triste que les gens soient si désespérés qu’ils inventent des choses », a-t-elle ajouté. « On dirait qu’ils ont plus peur de moi et des manifestations des jeunes que du vrai problème », explique-t-elle en référence aux manifestations de jeunes pour le climat.

La responsabilité d’Emmanuel Macron « limitée »

Devant les députés, la jeune fille entend « beaucoup » parler du budget carbone (« les plafonds d’émissions de gaz à effet de serre fixés par périodes successives de quatre à cinq ans, pour définir la trajectoire de baisse des émissions », selon le ministère de la Transition écologique) et « laisser parler les faits scientifiques et dire "Voilà ce qu’il en est". »

Interrogée sur l’action menée par Emmanuel Macron pour le climat, elle dit espérer « qu’il est sérieux quand il le dit, mais si vous regardez le temps qui passe, ce n’est pas vraiment l’impression que l’on a ». La jeune femme reconnaît que la responsabilité du président français est limitée : « C’est le système entier qui ne va pas. » Elle encourage enfin les jeunes à « essayer de comprendre le problème, à lire des livres, des articles. J’ai conscience que cela peut-être ennuyeux au début, mais une fois que l’on s’y met, on prend conscience de la situation ». Greta Thunberg invite enfin les jeunes à diffuser ce savoir auprès des autres, des adultes. « C’est un bon début, c’est comme ça que j’ai essayé de faire changer mes parents. »