Tarn-et-Garonne: A cause de la canicule, deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech à l’arrêt

NUCLEAIRE C’est la température élevée des eaux de la Garonne, qui servent au refroidissement des réacteurs, qui a entraîné cette décision

20 Minutes avec AFP

— 

La centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne.
La centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Arrêt forcé pour les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech en raison de la canicule. EDF a annoncé ce lundi qu’il était nécessaire d’arrêter dès mardi soir le réacteur numéro 2 de sa centrale située dans le Tarn-et-Garonne, suivi mercredi par l’arrêt du réacteur numéro 1. Chacun d’entre eux produit 1.300 MW.

Cette interruption de service est justifiée par la température de la Garonne. L’électricien utilise en effet l’eau du fleuve pour refroidir ses réacteurs avant de la rejeter. Mais pour cela, elle ne doit pas dépasser une certaine température, afin d’éviter des conséquences néfastes pour la flore et la faune aquatiques.

Un redémarrage le 30 juillet ?

« La date de fin de cet arrêt pour contraintes environnementales correspond à la fin des prévisions de température disponibles. Cet arrêt est susceptible de se prolonger », a précisé EDF. Le redémarrage pourrait donc intervenir le mardi 30 juillet.

Malgré cette mesure et la hausse de la consommation d’électricité en France en raison de l’utilisation, entre autres, des climatiseurs, la production sera suffisante, a estimé lundi RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension.