Canada: 12.000 litres de pétrole se déversent en mer après un problème sur une plateforme

POLLUTION MARINE «Nous sommes désolés que ce déversement ait eu lieu mais nous travaillons assidûment à réduire [son] impact sur l’environnement», a déclaré ExxonMobil

20 Minutes avec agences

— 

Le géant pétrolier ExxonMobil s'est vu retiré le 26 avril 2016 sa note triple A par l'agence Standard&Poor's
Le géant pétrolier ExxonMobil s'est vu retiré le 26 avril 2016 sa note triple A par l'agence Standard&Poor's — ERIC PIERMONT AFP

Environ 12.000 litres de pétrole mélangé à de l’eau se sont déversés ce mercredi dans l’Atlantique Nord. La fuite fait suite à un incident sur la plateforme Hibernia, détenue par le consortium HMDC, dont ExxonMobil détient 33 % des parts.

La quantité est une estimation basée « sur un vol de surveillance », a indiqué HMDC dans une note aux navires. La nappe s’étendait ce jeudi approximativement sur « un rayon de trois miles nautiques », soit 5,6 km, au large de l’île de Terre-Neuve ( Canada). Elle dérivait vers l’est à moins de 2 km/h.

Des « observateurs animaliers » sur place

Après avoir été maintenue un temps, la production sur la plateforme pétrolière a été arrêtée mercredi soir « de manière préventive et temporairement ». Cette zone de l’Atlantique Nord étant riche en faune marine, avec notamment plusieurs espèces menacées de baleines, des « observateurs animaliers ont été mobilisés » par voies maritime et aérienne, souligne le communiqué d’ExxonMobil. Aucun animal n’a été aperçu jusqu’à présent.

« Nous sommes désolés que ce déversement ait eu lieu mais nous travaillons assidûment à réduire [son] impact sur l’environnement », a assuré Scott Sandlin, président du consortium. Une enquête a été ouverte. Selon les premiers éléments, le mélange polluant a été rejeté en mer depuis l’un des réservoirs de la plateforme.