Montpellier: Le conseil municipal déclare la ville en «état d’urgence climatique»

ENVIRONNEMENT Après Paris, la ville de l’Hérault est la deuxième à adopter un vœu en ce sens

David Blanchard

— 

Pour se rafraîchir, certains se rapprochent des fontaines à Montpellier
Pour se rafraîchir, certains se rapprochent des fontaines à Montpellier — N. Bonzom / Maxele Presse

Après Paris début juillet, c’est au tour des élus de la ville de Montpellier d’adopter un vœu déclarant la ville en « état d’urgence écologique », annonce la Gazette de Montpellier. Il a été adopté à l’unanimité, souligne actu.fr.

Avec ce vœu, la ville s’engage à créer un fonds d’urgence climatique pour orienter les investissements vers la transition écologique, à créer une assemblée pour le climat composée d’experts, d’associatifs et de citoyens tirés au sort pour conseiller et orienter les élus et de la mise en place d’ateliers éco-citoyens dans les écoles.

Montpellier souffre chaque année d’épisodes climatiques violents, entre inondations, sécheresse et orages de grêle.