Indonésie: Les autorités renvoient 210 tonnes de déchets non-conformes à l'Australie

RAS-LE-BOL Les pays d'Asie du Sud-Est se disent mécontents de servir de dépotoir à l’Occident

20 Minutes avec AFP

— 

Dans ce conteneur venu d'Australie, les déchets contenaient des produits non-conformes comme des couches usagées ou des bouteilles plastiques.
Dans ce conteneur venu d'Australie, les déchets contenaient des produits non-conformes comme des couches usagées ou des bouteilles plastiques. — Juni Kriswanto / AFP

Retour à l’envoyeur. En Indonésie, les autorités ont annoncé ce mardi que 210 tonnes de déchets non conformes seront renvoyées en Australie, leur pays d’origine. Les pays d’Asie du Sud-Est multiplient ce type d’opération pour ne plus être les décharges des pays occidentaux.

Les huit conteneurs ne devaient contenir que des papiers recyclables. Mais les autorités y ont trouvé des bouteilles en plastique, des emballages, des couches usagées, des déchets électroniques et des canettes. Après cette inspection, le ministère de l’Environnement a recommandé que ces « déchets soient réexportés », selon un communiqué.

Chaos sur le marché mondial du déchet

Cette décision « a été prise pour protéger la population et l’environnement d’Indonésie, notamment la région de Java orientale » contre les déchets toxiques et dangereux, explique le ministère. La compagnie exportatrice des déchets est la société australienne Oceanic Multitrading en collaboration avec la société indonésienne MDI qui fabrique du papier et carton recyclés, selon les autorités. Mi-juin, Jakarta avait déjà renvoyé cinq conteneurs de déchets aux Etats-Unis, se joignant ainsi à plusieurs pays d’Asie du Sud-Est mécontents de servir de dépotoir à l’Occident. Quarante-neuf autres conteneurs sont en attente dans l’île indonésienne de Batam et doivent être réexpédiés vers les Etats-Unis, l’Australie, de France, l’Allemagne et Hong Kong.

En 2018, la décision de la Chine de cesser l’importation de déchets plastiques du monde entier a suscité le chaos sur le marché mondial du recyclage et obligé les pays développés à trouver de nouvelles destinations pour leurs déchets. Depuis, d’énormes quantités de déchets ont été réacheminées vers l’Asie du Sud-Est où les capacités de recyclage sont limitées.

En mai, la Malaisie avait promis de renvoyer des centaines de tonnes de déchets plastiques. De leur côté, les Philippines ont renvoyé fin mai vers le Canada 69 conteneurs de détritus, provoquant un vif contentieux entre les deux pays. Environ 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année. Une grande partie finit dans des décharges ou dans les mers, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF).