Pour lutter contre le réchauffement climatique, rien de mieux que planter des arbres, d’après un chercheur

OXYGENE Par contre, il faut en planter vraiment vraiment beaucoup, partout

R.G.-V.

— 

Et puis on peut faire plein de balades et forets.
Et puis on peut faire plein de balades et forets. — Mario FOURMY/SIPA

Il n’y a pas 50 solutions, il faut planter des arbres. Contre les changements climatiques et pour capter plus de gaz à effet de serre Thomas Crowther, chercheur à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich ( Suisse), rappelle un principe de base dans Science, relayé par Franceinfo.

« Il y a encore de la place pour 1.200 milliards d’arbres. Cela pourrait absorber une immense quantité de carbone et nous aider à régler le changement climatique. (…) On peut démontrer non seulement que c’est une solution parfaite, mais aussi que c’est, et de loin, la meilleure solution face au réchauffement climatique », dit encore le chercheur.

Photosynthèse

Mais alors où planter des arbres, alors qu’une majeure partie du terrain est occupée par l’agriculture ? D’après Thomas Crowther, il y a la place. « La France est un bon exemple. Pour être honnête, la majeure partie de l’Europe devrait être une énorme forêt. »

Les arbres, et la végétation en général, absorbent le gaz carbonique, qui provoque notamment l’effet de serre, et rejette de l’oxygène, que l’on respire évidemment. C’est ce qu’on appelle la photosynthèse. Le gaz carbonique et l’effet de serre sont des phénomènes naturels et pas liés à l’activité humaine. Mais la plus grande présence de CO2, lié à l’activité humaine, aggrave l’effet de serre et provoque le réchauffement climatique.