Non, cette photo virale ne montre pas un véhicule électrique rechargé par un groupe électrogène à essence

FAKE OFF Un post partagé sur Facebook dénonce l’absurdité de « notre avenir automobile », en s’appuyant sur une photo de voiture électrique en pleine recharge

Alexis Orsini

— 

La photo partagée avec une légende trompeuse.
La photo partagée avec une légende trompeuse. — capture d'écran/Facebook
  • Sur Facebook, un post à succès dénonce un prétendu exemple de « notre avenir automobile ».
  • Il s’appuie sur la photo d’une voiture électrique en cours de recharge par une batterie installée dans un autre véhicule pour affirmer qu’on utilise un groupe électrogène à essence pour la recharger.
  • Une absurdité écologique… mais trompeuse puisque la photo montre en réalité un dispositif de recharge sans essence.

L’essor de la voiture électrique ne fait pas que des convaincus. Si des interrogations légitimes se posent sur son impact écologique – en raison notamment de certains de ses composants –, certains internautes s’interrogent aussi sur les limitations pratiques entourant leur déploiement

« Un beau résumé de notre avenir automobile, un véhicule diesel tractant un groupe électrogène à essence destiné à recharger une voiture électrique… Cherchez l’erreur », dénonce ainsi un post Facebook montrant la photo d’une voiture électrique reliée à un chargeur, lui-même connecté à une voiture à essence.

Mais ce cliché, partagé dans de nombreux pays, est en réalité présenté de manière trompeuse.

FAKE OFF

Une simple recherche effectuée à partir du nom visible sur la camionnette de dépannage permet de remonter à l’ÖAMTC, une association autrichienne à but non lucratif d’aide aux conducteurs.

En septembre 2018, elle profitait du salon E-Mobility Play Days organisé dans la commune de Spielberg, pour présenter ce véhicule unique en son genre, comme le rapportait à l’époque la presse locale – ou encore l’ÖAMTC elle-même sur son site.

Contacté par 20 Minutes, le service communication de l’association indique : « Il s’agit d’un chargeur mobile de véhicules électriques, et pas d’un groupe électrogène à essence. Il fonctionne avec des cellules de lithium et permet de recharger 12 kilomètres d’autonomie sur les véhicules [à court d’électricité], en environ 15 minutes, ce qui leur permet d’aller jusqu’à la borne de recharge la plus proche. »

Si la camionnette de dépannage utilisée pour transporter cette recharge mobile – et éviter le remorquage - fonctionne bien au diesel, l’ÖAMTC précise qu’elle privilégie, à Vienne, son transport pardes vélos électriques. « Malheureusement, cette fausse légende se répand sur Internet depuis que nous avons publié cette photo », conclut l’association.