Pollution à l'arsenic dans l'Aude: Quatre nouveaux enfants surexposés, une permanence téléphonique et un dépistage instaurés

POLLUTION Quatre nouveaux écoliers de la vallée de l’Orbiel, dans l’Aude, présentent des taux d’arsenic supérieurs au seuil de référence. Un dispositif de surveillance médicale entre en vigueur

Helene Menal

— 

Le centre hospitalier de Carcassonne est chargé des examens. Illustration
Le centre hospitalier de Carcassonne est chargé des examens. Illustration — H. Menal - 20 Minutes
  • Quatre nouveaux enfants vivant dans la vallée audoise de l’Orbiel ont un taux d’arsenic supérieur au seuil de préférence, ce qui porte le nombre de cas à sept.
  • Face à l’inquiétude des habitants sur une possible pollution due aux déchets d’une ancienne mine d’or, de nouvelles mesures ont été prises.
  • Tous les enfants de moins de six ans et les femmes enceintes peuvent se faire dépister gratuitement.

Ils sont désormais sept. Sept enfants scolarisés dans la vallée de l’Orbiel à présenter un taux d’arsenic supérieur au seuil de référence. Dans ce coin de l’Aude, où les dramatiques inondations d'octobre 2018 ont réveillé les craintes d’une pollution à l’arsenic par drainage des déchets de l’ancienne mine d’or de Salsigne, des parents avaient déjà révélé des analyses inquiétantes pour trois enfants le 19 juin.

Le même jour, huit autres écoliers avaient procédé à des analyses. Les résultats montrent donc que la moitié d’entre eux présent un taux d’arsenic supérieur au seuil de référence de 10 microgrammes par litre.

« Surveillance clinique et biologique »

Fin juin, face à l’inquiétude grandissante des populations, le préfet de l’Aude a annoncé un train de mesures comprenant une étude de la pollution des sols mais aussi la fermeture de cours d’écoles ou d’équipements sportifs touchés par les inondations.

L’Agence régionale de Santé (ARS), qui considère qu’un résultat d’analyse supérieur à la valeur de référence « ne peut montrer l’exposition au cours du temps », annonce qu’à partir du 8 juillet, «un dispositif de surveillance clinique et biologique individuelle de l’exposition à l’arsenic » sera mis en place.

Pour les enfants de moins de six ans et les femmes enceintes, les analyses, désormais prises en charge par l’assurance maladie, se feront sur prescription médicale et au centre hospitalier de Carcassonne. Elles seront accompagnées d’un formulaire sur l’environnement du patient. Et, en cas de résultats montrant une surexposition, une deuxième analyse sera faite deux mois après.

Par ailleurs, une permanence téléphonique pour les familles entre en service dès ce mercredi au 04 67 07 21 33 (du lundi au vendredi, de 9h à 18h).

Enfin, une première réunion d’information pour les parents d’élèves est organisée le 8 juillet, à Conques-sur-Orbiel.