Nice: En un jour, 1.200 m2 de filets abandonnés repêchés au fond de la mer

POLLUTION L’ONG Depth’s Guard devrait opéré tout l'été le long du littoral méditerranéen entre Saint-Jean-Cap-Ferrat et les Bouches-du-Rhône

F.B. avec AFP

— 

Bateaux de pêche (illustration)
Bateaux de pêche (illustration) — M.Libert / 20 Minutes

Les bénévoles de l’ONG Depth’s Guard n’ont pas chômé jeudi. En seulement un jour, ils ont repêché environ 1.200 m2 de filets abandonnés au fond de la mer près de Nice. Et ils s’apprêtent à replonger pour continuer à nettoyer la baie des Anges cet été.

Pompier plongeur professionnel, Manuel Dietrich, 46 ans, a été le premier surpris en intervenant : « C’est énorme. Le filet s’enfonçait dans les profondeurs, un deuxième était accroché au premier », dit-il après cette opération qui devrait se répéter cet été le long du littoral méditerranéen entre Saint-Jean-Cap-Ferrat et les Bouches-du-Rhône.

Ils «continuent à tuer du poisson pour rien»

« Sur Nice, il en reste qu’il faut encore aller nettoyer à -50 et à -30 mètres », ajoute cet ancien de l’association Sea Shepherd. Ces filets « ne sont ni oubliés ni perdus mais abandonnés après que le pêcheur propriétaire a bataillé pour le récupérer ».

« Ils savent que la maille accroche sur les aspérités mais entre pression économique et non-respect des règles, ils mettent les filets là où il y a du poisson, et cela détruit les nurseries. Les laisser continue à tuer du poisson pour rien, les crustacés y meurent, attirant d'autres poissons, le filet s'alourdit, s'effondre et casse tout », décrit-il.

Manuel Dietrich et son ONG militent pour une sensibilisation. « Il faut convaincre les petits pêcheurs locaux que ce qu’ils font n’est pas bien même si ce ne sont pas eux qui sont les plus gros responsables de la destruction » du milieu, dit-il.