Fast-food : Une pétition lancée par deux fillettes contre les jouets en plastique recueille près de 300.000 signatures

INITIATIVE Les cadeaux offerts avec les menus enfants des géants du fast-food « font du mal aux animaux et ils polluent les mers », dénoncent Ella, 9 ans, et Caitlin, 7 ans

20 Minutes avec agence

— 

Un menu Happy Meal de chez McDonald's.
Un menu Happy Meal de chez McDonald's. — Eric Risberg/AP/SIPA

La pétition lancée par deux petites Britanniques demandant aux chaînes de fast-food l’abandon des jouets en plastique avait réuni plus de 292.000 signatures ce jeudi après-midi. Dans leur texte en ligne, Ella, 9 ans, et sa sœur Caitlin, 7 ans, interpellent tout spécialement Burger King et McDonald’s​ au sujet des cadeaux offerts avec les menus pour enfants. « Les enfants ne jouent que quelques minutes avec les jouets en plastique qu’on nous donne. Après, on les jette, ils font du mal aux animaux et ils polluent les mers », écrivent les fillettes.

Le constat rend les jeunes auteures de la pétition « très tristes » mais leur donne aussi envie de « changer les choses ». D’où leur appel au public, cette fois, pour « aider à faire en sorte que Burger King et McDonald’s nous écoutent en signant la pétition ». La mobilisation s’est intensifiée après qu’Ella et Caitlin sont intervenues ce lundi dans l’émission de la BBC War on Plastic, indique Le Parisien.

Un appel entendu par les entreprises ?

L’appel des deux sœurs a en tout cas été entendu par les entreprises. Un porte-parole de McDonald’s a ainsi assuré à la déclinaison britannique du Huffington Postque la chaîne était décidée à réduire son utilisation du plastique. Le nombre de jouets dans cette matière devrait diminuer de 60 % grâce à leur remplacement par des livres, des jeux de société ou des objets en d’autres matières. « La joie que procurent les jouets Happy Meal à de nombreuses familles n’est pas quelque chose qu’on peut ignorer », a cependant ajouté le communicant.

Du côté de Burger King, on annonce tester l’arrêt des jouets en plastique dans certains restaurants. Tout en « travaillant au développement d’emballages et d’autres jouets plus écologiques car nous voulons que nos jeunes clients continuent à apprécier leur menu King Junior ».