Consigne de bouteilles: Les entreprises de tri s'y opposent et proposent un autre système

RECYCLAGE Ce système vise à séparer les déchets humides et les déchets secs afin de faciliter le tri sur l'ensemble du territoire

20 Minutes avec agence

— 

Un centre de tri des déchets
Un centre de tri des déchets — Jean-Francois Monier AFP

Alors que le gouvernement souhaite instaurer la consigne des bouteilles partout en France, la Fédération professionnelle des entreprises de recyclage (Federec) s’oppose fermement à ce projet. L’organisme souhaite plutôt mettre en place un nouveau système de tri, dévoile FranceInfo.

La Federec, qui compte 1.300 entreprises adhérentes, veut simplifier le tri avec une seule norme nationale. « Le citoyen ne comprend plus rien », explique Jean-Philippe Carpentier, président de la Federec. « S’il part en vacances, s’il déménage, il n’a plus le même geste de tri à faire. »

Déchets humides et déchets secs

« Nous, on dit qu’il faut simplifier la chose », poursuit le président. « On a d’un côté les déchets humides, les déchets alimentaires, la litière pour chat, etc. Et tout ce qu’il reste, c’est pour la poubelle sèche. » Ce modèle de tri existe déjà dans l’agglomération de Châteauroux ( Indre) pour les 100.000 habitants du secteur.

« La seule chose que l’on demande à nos administrés, c’est de séparer les choses », explique Eric Chalmain, élu en charge des déchets. « Ensuite, on a des trieurs optiques, qui ont la capacité, si les choses ne sont pas imbriquées, de capter, avec des taux qui sont à 90 %. »