Sargasses: Plus de 370.000 euros débloqués pour ramasser les algues à Saint-Martin

SUBVENTION En 2018, le gouvernement a promis 5 millions d’euros aux territoires concernés pour le ramassage de ces algues

20 Minutes avec agences

— 

Les algues brunes "sargasses" de retour sur les côtes guadeloupéennes en 2018.
Les algues brunes "sargasses" de retour sur les côtes guadeloupéennes en 2018. — GILLES MOREL/SIPA

L’île de Saint-Martin est envahie par les sargasses. Pour régler ce problème, plus de 370.000 euros ont été débloqués pour ramasser ces algues brunes nauséabondes qui s’échouent en masse sur les plages, a annoncé ce mercredi la préfecture locale.

Le plan d’action et la subvention, qui s’élève précisément à 370.750 euros, sont destinés à « l’acquisition de matériel lourd pour le ramassage des algues ». La Collectivité de Saint-Martin a procédé aux premiers ramassages ce mardi en priorisant la baie de Cul de Sac (nord).

Un sommet international contre les algues

Les sargasses, dont l’origine reste incertaine, s’amoncellent régulièrement sur les côtes des territoires des Caraïbes. Elles dégagent, en séchant, de l’hydrogène sulfuré et de l’ammoniac qui peuvent provoquer maux de tête, nausées et vomissements.

Un sommet international se tiendra d’ici fin 2019 en Guadeloupe pour lancer une coopération entre les pays concernés afin de lutter contre l’envahissement des sargasses. Le gouvernement français a annoncé en 2018 une enveloppe de 5 millions d’euros sur deux ans pour financer le ramassage.