Finistère: Un projet de ferme-usine inquiète les écologistes

AGRICULTURE Si le projet est accepté, l’élevage laitier passerait de 140 à 400 vaches

J.G. avec AFP

— 

Illustration d'un élevage laitier en Bretagne.
Illustration d'un élevage laitier en Bretagne. — Mathieu Pattier/SIPA

Les écologistes sont de nouveau vent debout contre un projet de ferme-usine en Bretagne. Il s’agit cette fois d’un élevage laitier, le Gaec Tourmel à Commana, en plein cœur du site naturel des Monts d’Arrée (Finistère), qui souhaite augmenter son cheptel de 140 à 400 bovins.

« Ce projet constitue une menace sans précédent pour le lac du Drennec et l’Elorn », assure l’association Eau et Rivières de Bretagne, rappelant que ce lac et ce fleuve qui se jette dans la rade de Brest, contribuent à l’alimentation en eau potable de plus de 300.000 consommateurs. Le projet d’extension fait l’objet d’une consultation, close depuis le 14 juin mais dont les résultats ne sont pas encore connus.

« En contradiction avec les exigences du climat », selon EELV

Les écologistes d'EELV de Bretagne regrettent également ce projet, qualifié de « déraisonnable ». « EELV s’oppose depuis toujours aux fermes-usines au cœur du site naturel des Monts d’Arrée, château d’eau du Finistère », indiquent-ils.

Ils considèrent ce projet d’extension « en totale contradiction avec les exigences du climat et du simple principe de précaution qui voudrait que cette zone sensible reste le lieu d’une agriculture diversifiée et respectueuse des hommes et des milieux ».