Le Groenland a perdu 2 milliards de tonnes de glace en une seule journée

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Autant dire que ça commence vraiment à ne pas sentir bon pour notre bonne vieille Terre

G. N.

— 

Un iceberg sur la côte nord-ouest du Groenland, en juillet 2018.
Un iceberg sur la côte nord-ouest du Groenland, en juillet 2018. — Karl Petersen/AP/SIPA

C’en est de plus en plus flippant. Jeudi 13 juin, le Groenland a perdu 2 milliards de tonnes de glace, relaie CNN. Deux milliards de tonnes, en une seule journée ! On vous laisse imaginer le nombre de verres de spritz qu’on pourrait remplir avec. Une telle fonte est évidemment tout à fait inhabituelle, la période moyenne de celle-ci se situant entre juin et août avec un pic en juillet.

Cet événement n’est toutefois pas une première puisque, en juin 2012, la quasi-totalité de la glace avait fondu en l’espace d’un mois. Mais Jason Box, climatologue à la commission géologique du Danemark et du Groenland et cité par CNN, prédisait fin mai que « 2019 sera[it] une grande année de fonte pour le Groenland ». En plus d’une fonte massive et précoce, l’île possède une couverture neigeuse inférieure à la moyenne, ce qui « signifie que 2019 sera probablement une très grande année de fonte, qui pourrait potentiellement dépasser l’année record de 2012 », jugeait Jason Box.

Une forte contribution à la montée des eaux

« Nous avons assisté à une séquence de grandes saisons de fonte, commençant en 2007, qui serait sans précédent dans l’histoire, ajoute Thomas Mote, climatologue à l’université de Georgia et également cité par CNN. Nous n’avons rien vu de tel avant la fin des années 1990. » Or, si ces saisons de fonte extrême deviennent la norme, cela pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour la planète. « Le Groenland contribue de manière croissante à l’élévation du niveau de la mer au cours depuis deux décennies », s’alarme Thomas Mote. Et malheureusement, ce n’est pas près de s’arrêter.