La start-up EcoTree est aujourd'hui propriétaire de 500 hectares de forêt.
La start-up EcoTree est aujourd'hui propriétaire de 500 hectares de forêt. — EcoTree

INVESTISSEMENT

Bretagne: Avec EcoTree, vous achetez un arbre tout en gagnant de l’argent

La start-up brestoise rachète des forêts à l’abandon avant de vendre des arbres à l’unité à des particuliers ou des entreprises

  • Pour remettre en état et reboiser les forêts françaises, la start-up brestoise EcoTree met en vente sur son site des arbres à l’unité.
  • Acheter un arbre est un geste bon pour la planète mais aussi pour son portefeuille.
  • Une fois l’arbre coupé, le propriétaire va en effet bénéficier du fruit de la vente avec des rendements d’environ 2 % par an.

Plutôt que des fleurs, pourquoi ne pas offrir carrément un arbre aux personnes qui vous sont chères. C’est à une start-up brestoise, EcoTree, que l’on doit cette idée de cadeau écolo et originale. Leur projet remonte à 2016. Constatant l’état désastreux des forêts françaises, par manque de gestion et d’entretien, les cinq fondateurs de la société ont eu l’idée d’associer les particuliers et les entreprises pour les remettre sur pied. « La forêt couvre 30 % environ du territoire national et personne ne s’en occupe », indique Théophane Le Méné.

Troisième massif d’Europe, la forêt française a d’ailleurs la particularité d’être détenue à 75% par des particuliers. « Mais souvent ils en héritent sans savoir quoi en faire », explique-t-il. Pour reboiser les forêts et les remettre en état, la jeune entreprise bretonne s’est donc mis en tête de vendre des arbres à l’unité.

Un rendement de 2 % environ par an

Sur leur site, on peut ainsi acheter un chêne rouge pour 18 euros en forêt de Luthenay (Nièvre) ou un sapin de Douglas pour 33 euros en forêt de Ploërdut dans le Morbihan. EcoTree rachète pour cela des forêts à l’abandon ou des terres agricoles à reboiser avant de mettre les arbres en vente. « Mais nous restons propriétaire du foncier », souligne Théophane Le Méné, précisant qu’EcoTree possède aujourd’hui 500 hectares de forêt dans l’Hexagone, principalement en Bretagne, en Ile-de-France et dans la Creuse.

Plusieurs variétés d'arbres sont proposées à la vente.
Plusieurs variétés d'arbres sont proposées à la vente. - Capture d'écran EcoTree.fr

Bon pour la planète, le fait d’acheter un arbre peut aussi l’être pour le portefeuille. Au fil des ans, les arbres grandissent et prennent ainsi de la valeur. Et une fois coupés, le fruit de leur vente est ensuite reversé au propriétaire. « On est sur des rendements d’environ 2 % par an », assure Théophane Le Méné.

Cap désormais sur l’international

Et si les arnaques sont nombreuses dans les placements forestiers, EcoTree met en avant l’agrément qui lui a été délivré par l’Autorité des marchés financiers pour rassurer ses clients. Après avoir déjà vendu près de 100.000 de ses arbres auprès de 15.000 particuliers et 300 entreprises, EcoTree cherche désormais à se développer à l’international, notamment en Allemagne et dans les pays scandinaves.

« On n’y va pas pour acheter des forêts mais plutôt pour intéresser ces populations au sort des forêts françaises », précise Théophane Le Méné. Pour mener à bien ses projets, la start-up bretonne prévoit une levée de fonds de deux millions d’euros, après une première levée de 1,2 million l’an dernier.