Greta Thunberg prend une année sabbatique et interrompt l'école pour défendre le climat

ENGAGEMENT Invitée dans le monde entier, la jeune activiste suédoise Greta Thunberg a décidé de s'offrir une année sabbatique

20 Minutes avec agence

— 

Greta Thunberg, le 21 février 2019 à Bruxelles.
Greta Thunberg, le 21 février 2019 à Bruxelles. — Aris Oikonomou / AFP

C’est décidé, Greta Thunberg s’offre une année sabbatique. Pour mener plus efficacement son combat contre le réchauffement climatique, l’adolescente suédoise lâche les bancs de l’école pendant un an, rapporte le HuffPost.

« C’était une décision difficile à prendre, mais il fallait le faire maintenant », a précisé la jeune fille au média suédois Dagens Nyheter. Celle qui s’est rendue célèbre en faisant le piquet chaque vendredi devant le Parlement de Stockholm mettra ce temps à profit pour se faire l’écho de la grande cause du climat.

 

2020, une année importante pour le climat

La jeune fille est notamment attendue en septembre 2019 au sommet pour le climat des Nations Unies à New York. Un voyage problématique car la jeune suédoise refuse de prendre l’avion. « Je vais trouver un moyen pour y aller », a-t-elle assuré. « Je veux essayer par tous les moyens possibles. »

Elle rencontrera le même problème pour se rendre, en décembre prochain, à Santiago du Chili où une conférence sur le climat est organisée. Mais Greta Thunberg y tient car il y a urgence : « 2020 c’est l’année où il faut faire descendre drastiquement les émissions si nous voulons garder le réchauffement climatique entre 1,5 et 2 °C », a-t-elle affirmé.