Marseille: La ville accueille la première course de ramassage de déchets d'Europe

DECHETS La première course de ramassage de déchets d’Europe a lieu ce jeudi à Marseille, parrainée par des sportifs de haut niveau

Adrien Max

— 

Un jeune garçon s'amuse avec une planche de surf faite en bouteille de plastique.
Un jeune garçon s'amuse avec une planche de surf faite en bouteille de plastique. — ERNESTO BENAVIDES / AFP
  • Le Grand Défi, la première compétition de ramassage de déchets d’Europe doit s’élancer ce jeudi de Marseille.
  • L’objectif est de ramasser un maximum de déchets sur un parcours de 8 kilomètres par 20 équipages composés de deux nageurs et deux kayakistes.
  • Les organisateurs souhaitent inscrire ce défi dans le temps afin de continuer à sensibiliser sur la problématique du plastique en Méditerranée.

Une course couplée à une chasse au trésor pour « vider » la Méditerranée de ses déchets. Le Grand Défi, la première compétition de ramassage de déchets en Europe s’élancera à 9 heures ce jeudi matin de Marseille avec un tracé de 8 kilomètres au cours duquel les participants devront amasser un maximum de déchets.

« Les équipes sont composées de deux nageurs accompagnés de deux kayakistes. Le premier duo s’élancera de la plage des Catalans jusqu’à l’anse de Maldormé, puis le second rejoindra les plages Borély où un village d’arrivée sera installé. Plusieurs associations y seront pour sensibiliser aux déchets plastiques, et un ramassage sur la plage aura également lieu », détaille l’organisation du Grand Défi.

Sensibiliser autour d’une compétition qui rassemble

Au total, 80 participants composeront les 20 équipages, tous parrainés par une personnalité. Dont des médaillés olympiques comme Frédéric Bousquet, Fabien Gilot ou Muriel Hurtis, des acteurs de Plus Belle la Vie, des basketteurs du club de Fos, entre autres. « L’objectif est vraiment de sensibiliser le plus grand nombre. Le territoire regorge de talent sportif, c’était un bon moyen de faire rayonner le défi à travers leur voix qui porte », explique Sindie Aissa.

L'affiche du Grand défi
L'affiche du Grand défi - Le Grand défi

C’est elle qui est à l’origine du projet, une idée qui est née de la projection du documentaire Le Grand Saphir, qui retrace l’aventure d’Emmanuel Laurin, une nage de 120 km entre Marseille et Toulon pour récolter des déchets que 20 Minutes avait relayé.

« A la sortie de la projection, j’ai eu l’idée de prolonger ce défi à travers une compétition ouverte à tous. L’idée était d’organiser cette compétition de ramassage de déchets pendant la semaine du développement durable, toujours dans le but de sensibiliser », détaille-t-elle. Une discussion autour d’un verre entre Sindie Aissa, Emmanuel Laurin, et Anthony Durand qui avait épaulé Emmanuel dans son Grand Saphir, et le projet est lancé.

Grossir d’année en année

Et quoi de mieux que de le faire à Marseille, pour tordre le cou au cliché d’une ville sale. « La ville dispose d’un territoire magnifique, notamment grâce à son littoral. Il faut le mettre en avant, innover pour la mer Méditerranée. La Provence est l’un des territoires qui disposent de plus grand nombre d’associations de défense de l’environnement, il est essentiel de les mettre en avant », indique l’organisatrice.

Les trois organisateurs du Grand défi.
Les trois organisateurs du Grand défi. - Le Grand défi

Avec ses deux compères, ils espèrent pouvoir poursuivre l’aventure pour une deuxième, puis une troisième compétition et ainsi de suite. « Notre volonté est de dire que la protection de la planète concerne tout le monde, les partenaires publics, les entreprises, les associations, les citoyens. Ils nous ont beaucoup sollicités, nous devrions être dans la capacité à grossir au fur et à mesure. Pour la première édition, nous avons voulu garantir une bonne organisation et la sécurité donc nous avons limité les inscriptions. Mais l’objectif est clairement de grossir et s’inscrire dans la durée », avance Sindie Aissa. Avec la mer la plus polluée du monde, aucun doute que plusieurs années seront nécessaires.