Climat: 130 scientifiques soutiennent les jeunes qui font grève dans le monde entier ce vendredi

MOBILISATION Les jeunes « vont être confrontés demain à un monde rendu plus difficile à cause de l’inertie d’aujourd’hui »

20 Minutes avec agences

— 

Des jeunes manifestent pour le climat à Lyon, le 12 avril 2019.
Des jeunes manifestent pour le climat à Lyon, le 12 avril 2019. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Les jeunes ne sont pas seuls. Plus de 130 scientifiques ont exprimé leur soutien pour la grève des jeunes et étudiants en faveur du climat. Ce mouvement, qui aura lieu ce vendredi dans 90 pays, veut alerter sur l’urgence du réchauffement climatique et le non-respect des engagements pris par les Etats.

Ces scientifiques dans le domaine de l’environnement sont « solidaires des collégiens, lycéens et étudiants qui se mobilisent », indique leur communiqué. « Comment ne pas être inquiets du monde qui se prépare ? »

« Rien ne change »

Parmi les signataires se trouvent notamment les climatologues Valérie Masson-Delmotte, Robert Vautard, Jean Jouzel et Gilles Ramstein. Depuis « plus de trente ans », nombreuses sont les preuves et études alertant « sur la fulgurance du changement climatique », constatent-ils, « mais rien ne change ».

Les scientifiques dénoncent notamment le non-respect des engagements pris, notamment dans le cadre de l’accord de Paris. Ils tiennent à soutenir « les jeunes générations, qui vont être confrontées demain à un monde rendu plus difficile à cause de l’inertie d’aujourd’hui ».