Avec la géolocalisation des emballages, le carton s’offre une seconde vie

ECOLOGIE A Mouans-Sartoux, une Azuréenne a créé Cartoncommun.fr, un site de petites annonces pour l’échange gratuit d’emballages

Mathilde Frénois

— 

Avec cartoncommun.fr, les emballages sont donnés et plus jetés.
Avec cartoncommun.fr, les emballages sont donnés et plus jetés. — cartoncommun.fr
  • Sur la plateforme Cartoncommun.fr, les entreprises annoncent le matériel qu’elles donnent, la quantité et où récupérer cartons, feuilles ou papiers bulle.
  • Les petites entreprises, auto-entrepreneurs, particuliers, crèches, centres de loisirs ou encore écoles peuvent venir chercher ce matériel de seconde main.

Quand on reçoit un carton, il ne sert qu’une fois. Après la livraison, il est découpé et se retrouve (au mieux !) dans la benne du tri sélectif. Pour prolonger la vie du carton, Aude Etienne a créé la plateforme Cartoncommun.fr, un site de petites annonces gratuites pour emballages.

« Au niveau du recyclage, je trouve que la France pêche un petit peu. On est mauvais élèves, estime cette Azuréenne à la tête d’une société de nettoyage. Dans les entreprises, il y a énormément de déchets. Et peu de solutions alternatives. » Pour valoriser ces emballages, Aude Etienne a créé son site depuis le village de Mouans-Sartoux, à 35 km à l’ouest de Nice. Ainsi, cartons, feuilles et papiers bulle peuvent être donnés.

Géolocalisation

Sur la plateforme, les sociétés remplissent consciencieusement leurs petites annonces : quel matériel donnent-ils, en quelle quantité et où récupérer. Les petites entreprises, auto-entrepreneurs, particuliers, crèches, centres de loisirs ou encore écoles peuvent venir les chercher. Et leur offrir une seconde vie.

Un échange facilité grâce à la géolocalisation des emballages. « C’est un gain économique considérable : les sociétés peuvent recycler leur carton et ainsi diminuer leur taxe d’ordures et les coûts de transport, promet Aude Etienne. Et les petites sociétés et collectivités peuvent s’appuyer sur les grandes. J’ai eu l’exemple d’un fleuriste qui pourra emballer ses bouquets. » La matière est utilisée deux fois, sans passer par la case recyclage.

Pour le moment, Cartoncommun.fr se concentre sur les dons de matière papetière. « En écologie, on a besoin de tout le monde, estime-t-elle. Il n’y a pas de petits acteurs dans le maillon du recyclage. » Pour que les bonnes idées écologiques ne restent pas rangées au fond d’un carton.