Pollution: Des déchets plastique découverts à 11 km de profondeur dans l'océan Pacifique

EXPLORATION MARINE Victor Vescovo a fait de désagréables découvertes en réalisant la plongée la plus profonde de l'histoire

20 Minutes avec agence

— 

Le film « Les Océans de plastique » dénonce la pollution des mers et l'effet du plastique.
Le film « Les Océans de plastique » dénonce la pollution des mers et l'effet du plastique. — PARISCIENCE

Une triste et inquiétante découverte. Le 1er mai dernier, Victor Vescovo réalisait une plongée record à 10.927 m de profondeur dans la fosse des Mariannes de l’océan Pacifique. Et l’explorateur américain, qui a fait fortune à Wall Street, a filmé son exploit.

Dans un communiqué de presse publié ce lundi, l’homme de 53 ans a montré et expliqué ce qu’il avait vu en bas : un sac plastique et plusieurs autres déchets comme des emballages de bonbons ou des déchets métalliques, rapporte Le Monde. Une découverte « désespérante » pour le plongeur.

Quatre nouvelles espèces découvertes

Ses images sont la preuve d’une « contamination humaine au point le plus profond des océans », a expliqué Victor Vescovo, qui regrette que l’océan soit « traité comme une gigantesque poubelle ». Mais cette plongée – la plus profonde de l’Histoire – a aussi permis de découvrir quatre nouvelles espèces d’amphipodes et d’observer d’autres spécimens rares. Des analyses seront menées pour évaluer la quantité de plastique présente dans ces organismes.

Cette expédition dans l’océan Pacifique s’inscrit dans le vaste projet de Victor Vescovo visant à explorer les lieux les plus profonds des cinq océans de la planète. Le plongeur travaille en partenariat avec l’université de Newcastle (Royaume-Uni) et la British Geological Survey.