Plastique: le PDK, ce nouveau matériau qui serait recyclable à l’infini

ETUDE Le PDK est un nouveau plastique qui serait recyclable à l’infini grâce à un processus moléculaire

20 Minutes avec agence

— 

Des gobelets en plastique à usage unique.
Des gobelets en plastique à usage unique. — MYCHELE DANIAU / AFP

Du plastique réutilisable à l’infini. C’est la promesse de chercheurs qui affirment avoir développé une matière recyclable facilement et sans limite. Cette découverte a de quoi susciter certains espoirs alors que le plastique reste un danger majeur pour notre planète.

Dans une étude publiée le 22 avril dernier dans Nature Chemistry, les scientifiques du laboratoire national Lawrence-Berkeley (États-Unis) assurent que leur matériau, baptisé polydiketoenamine (PDK), conserve l’ensemble de ses qualités même après un grand nombre de recyclages.

Comme des Lego

Les spécialistes sont partis du constat que « la plupart des plastiques n’ont pas été conçus pour être recyclés », explique Peter Christensen, responsable de cette étude, cité par The Independant. « Mais nous avons découvert une nouvelle façon d’assembler les plastiques qui prend en compte le recyclage d’un point de vue moléculaire », ajoute-t-il.

Lorsque le PDK est trempé dans l’acide, il se sépare de ses monomères, ces substances constituées de molécules simples. Les monomères peuvent alors être utilisés à l’infini pour fabriquer de nouveaux objets. Grâce à des manipulations comparables à l’assemblage de Lego, ces éléments donnent la possibilité d’être associés, désolidarisés puis emboîtés de nouveau à de très nombreuses reprises.

« Les liaisons immuables des plastiques conventionnels sont remplacées par des liaisons réversibles qui permettent au plastique d’être recyclé plus efficacement », résume Brett Helms, coauteur de l’étude.