Isola: Dans ce village de montagne, des bénévoles font traverser les crapauds en toute sécurité

ANIMAUX Un crapaudrome a été installé pour permettre aux amphibiens de passer de la forêt au lac sans se faire écraser

Mathilde Frénois

— 

Un crapaud sauvé sur la route d'Isola 2000.
Un crapaud sauvé sur la route d'Isola 2000. — Catherine Guerin / Métropole Nice Côte d’Azur
  • Chaque année, des dizaines de cadavres de crapauds étaient retrouvées sur cette route d’Isola, au niveau du lac des neiges.
  • Les amphibiens hivernent d’un côté de la route et se reproduisent de l’autre.
  • Un crapaudrome a été mis en place avec l’aide de bénévoles en attendant la solution définitive, le crapauduc.

Personne ne leur a appris à ralentir à la vue d’une route. De regarder à droite et à gauche, puis de ne traverser, si et seulement si, aucun véhicule n’approche. Les crapauds d’Isola (Alpes-Maritimes) sont vulnérables : ils se font écraser au niveau du lac des neiges. Cette année, la métropole a mis en place un dispositif pour les aider à traverser en toute sécurité.

« A ce niveau de la route, il y a une forêt. C’est une zone d’hibernage des crapauds, explique Pauline Chevalier, chargée de mission biodiversité Natura 2000 au sein de la métropole Nice Côte d'Azur. Au printemps, ils sortent de l’hibernation et sont attirés par l’odeur de l’eau. Les crapauds rejoignent le lac et se font massivement écraser. » Car une route sépare leurs deux lieux de vie.

Une espèce protégée

Jusqu’en juin, c’est main dans la main avec des bénévoles que les amphibiens traverseront la route chaque jour entre 8h30 et 9h30. « On a mis en place un dispositif provisoire : un crapaudrome, annonce Pauline Chevalier. On a installé des filets le long de la route et on a enterré des seaux tous les 20 mètres au pied du filet. » Une fois l’animal tombé dans le seau, des bénévoles les comptent et vérifient s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle. Puis c’est le moment de faire traverser cette espèce protégée.

Le crapaud est une espèce protégée.
Le crapaud est une espèce protégée. - Catherine Guerin / Métropole Nice Côte d’Azur

Le filet et les seaux ont été placés de part et d’autre de la route car les crapauds feront chemin retour après leur reproduction dans le lac, où la femelle aura pondu dans l’eau et où le mâle aura fécondé les œufs. Là encore, ce sont des bénévoles qui les aideront à éviter les pneus des voitures. D’ailleurs, la métropole recherche des volontaires pour prendre part à cette expérience de science participative.

Du crapaudrome au crapauduc

Le crapaudrome a coûté 4.000 euros en matériel. En plus de protéger les batraciens, le dispositif permettra de mieux connaître la population présente sur ce site. Et ainsi de mieux dimensionner un éventuel crapauduc, un tunnel pour animaux dont le financement pourrait atteindre 20.000 euros.

Un filet et des sauts ont été mis en place pour protéger les crapauds de la route.
Un filet et des sauts ont été mis en place pour protéger les crapauds de la route. - Catherine Guerin / Métropole Nice Côte d’Azur

En attendant, un panneau triangulaire cerné de rouge avec un crapaud noir, et la mention « Traversée nocturne, ralentissez », prévient de la présence des crapauds. Des feux pour une circulation alternée ont également été mis en place. Afin de sauver la vie des crapauds.