Les glaciers des Pyrénées auront tous disparu avant 2050

RECHAUFFEMENT Une étude s'alarme pour les 21 glaciers encore existants...

Avec agence

— 

Le Protocole de Kyoto et la Convention de l'Onu sur les changements climatiques (CNUCC, UNFCCC en anglais), au coeur de la conférence de Bali (Indonésie) du 3 au 14 décembre, sont les seuls outils multilatéraux opérationnels pour contrer la surchauffe de la planète.
Le Protocole de Kyoto et la Convention de l'Onu sur les changements climatiques (CNUCC, UNFCCC en anglais), au coeur de la conférence de Bali (Indonésie) du 3 au 14 décembre, sont les seuls outils multilatéraux opérationnels pour contrer la surchauffe de la planète. — Martin Bernetti AFP/Archives

Les 21 glaciers que comptent encore les Pyrénées auront tous disparu avant 2050, anticipe une étude de chercheurs universitaires espagnols. «La montée progressive de la température -un total de 0,9 degré celsius de 1890 jusqu'à maintenant- confirme que les glaciers pyrénéens disparaîtront avant 2050, selon les experts», explique vendredi un site officiel d'informations scientifiques espagnols, SINC.

Des chercheurs des universités de Cantabrie, Madrid et Valladolid ont réalisé une «première étude globale» de l'évolution du processus de dégel des trois zones de haute montagne du territoire espagnol: Pyrénées, Pics d'Europe (nord-ouest) et Sierra Nevada (sud). «Entre 1880 et 1980, au moins 94 glaciers ont disparu dans la Péninsule ibérique et des années 80 jusqu'à nos jours, 17 autres glaciers ont disparu», selon SINC.

Plus qu'un souvenir

Il n'existe aujourd'hui plus que 21 glaciers, tous dans les Pyrénées, dont 10 côté espagnol et 11 côté français, qui occupent une surface totale de 450 hectares. «De 1990 à nos jours, les calculs ont démontré que le rapide dégel a provoqué la disparition totale des glaciers les plus petits et la réduction de 50 à 60% de la superficie des plus grands», explique ce site spécialisé.

Le glacier le plus au sud de l'Europe qui était situé dans la Sierra Nevada, a disparu au début du 20e siècle tandis que dans les Pics d'Europe, des glaciers relevés par des voyageurs et naturalistes à la fin XIXe, ne sont plus également qu'un souvenir.

Les chercheurs espagnols notent en outre que le recul des glaciers pyrénéens n'est pas un phénomène nouveau puisque un premier processus de dégel pour les petits glaciers sur ce massif a pu être détecté entre 1750 et le début du 19e siècle.