VIDEO. Bretagne: Des Glénan au Cap-Vert, l’étonnant périple d'un requin pèlerin

ENVIRONNEMENT L’association Apecs a posé des balises sur trois requins pèlerins, en mai dernier, au large du Finistère

Manuel Pavard

— 

Le requin pèlerin peut mesurer jusqu'à 12 mètres mais est inoffensif pour l'homme. Lancer le diaporama
Le requin pèlerin peut mesurer jusqu'à 12 mètres mais est inoffensif pour l'homme. — G. Skomal
  • L'association Apecs suit le périple de requins pèlerins en leur posant des balises qui émettent un signal lorsqu'ils remontent à la surface.
  • L'un des trois requins balisés aux Glénan en mai 2018 est passé par la mer du Nord avant d'être localisé à 700 km à l'ouest du Cap-Vert mercredi.
  • Jamais un requin pèlerin marqué en Atlantique nord n'était allé aussi loin vers le sud.

Et Marie B a refait surface… En mai 2018, cette femelle requin pèlerin de 6,5 mètres et deux de ses congénères mâles, Fanch et Bazil, avaient été équipés de balises dans l’archipel des Glénan, au large des côtes du Finistère, par l’Apecs (Association pour l’étude et la conservation des sélaciens).

Avec ce système de suivi par satellite, cette association brestoise peut localiser en temps réel les requins pèlerins lorsqu’ils remontent à la surface. Un bon moyen de mieux connaître cet animal mystérieux et impressionnant pouvant atteindre 12 mètres de long – le deuxième plus gros poisson du monde – mais inoffensif pour l’homme.

« Aucun requin pèlerin marqué en Atlantique nord n’est allé autant vers le sud »

Après avoir passé l’hiver en profondeur dans les océans, les requins pèlerins reviennent davantage en surface avec l’arrivée des beaux jours. La dernière position connue de Marie B datait d’il y a neuf mois. Elle se trouvait alors en mer du Nord. Mais mercredi 10 avril, sa balise a de nouveau émis un signal. Et pour les scientifiques, c’est une sacrée « surprise » : le requin a en effet été localisé à 700 km à l’ouest du Cap-Vert, au large des côtes africaines. « Aucun requin pèlerin marqué en Atlantique nord n’est allé autant vers le sud », assure l’Apecs.

Marie B, femelle requin pèlerin de 6.5 mètres, est équipée de deux balises.
Marie B, femelle requin pèlerin de 6.5 mètres, est équipée de deux balises. - M. Simonet / APECS

Marie B efface ainsi des tablettes le record impressionnant détenu par Anna, une autre femelle requin pèlerin marquée en mai 2016 qui, en janvier 2017, avait été repérée à plus de 600 km au sud des Canaries (soit à plus de 4000 km de sa dernière localisation enregistrée, au nord de l'Ecosse). Une grande première qui avait déjà étonné l’association à l’époque.

Que deviennent Bazil et Fanch, les deux autres requins pèlerins balisés l’an passé ? L'Apecs n'a « pas de position récente » de ces deux beaux spécimens de respectivement 7 et 8 mètres mais elle précise que « leurs balises sont toujours accrochées » et « espère recevoir prochainement de leurs nouvelles ». Auront-ils mis le cap encore plus au sud ?