Outre-Mer: Le gouvernement affiche ses objectifs de développement durable

STRATEGIE Le gouvernement a présenté sa stratégie baptisée « trajectoire Outre-mer 5.0 », qui s’appuie sur cinq objectifs

20 Minutes avec agences

— 

La ministre des Outre-Mer Annick Girardin le 27 février 2019 à l'Elysée.
La ministre des Outre-Mer Annick Girardin le 27 février 2019 à l'Elysée. — Jacques Witt/SIPA

Le gouvernement a affiché ce lundi ses objectifs de développement durable pour les territoires ultramarins en présentant à la Tour Eiffel sa stratégie baptisée « trajectoire Outre-mer 5.0 ». Celle-ci se veut la déclinaison, en cinq objectifs, des 17 critères de développement durable définis lors de la COP21, et des ambitions du Livre bleu outre-mer, feuille de route du gouvernement présentée en juin 2018.

« L’urgence la plus forte est celle de l’exclusion »

Ainsi, les cinq objectifs définis sont les suivants : Zéro carbone (développer les énergies renouvelables, réduire la dépendance des outre-mer aux énergies fossiles), Zéro déchet (préserver les ressources, promouvoir l’économie circulaire), Zéro polluant agricole, Zéro exclusion et Zéro vulnérabilité (développer la « résilience » face au changement climatique et aux risques naturels).

« Cette trajectoire est pertinente car elle correspond aux attentes » et « aux urgences économiques et sociales » des Outre-mer, a déclaré Emmanuel Macron, dans une allocution vidéo diffusée devant plus d’une centaine de responsables politiques et associatifs d’Outre-mer. « L’urgence la plus forte est celle de l’exclusion », a-t-il aussi reconnu, soulignant que dans certains territoires, plus de 40 % de la population vivait en dessous du seuil de pauvreté.