VIDEO. Ariège: C'est officiel, un loup a bien mis les pattes dans le département

BIODIVERSITE Grâce a des photos prises le 27 mars, la préfecture de l’Ariège confirme officiellement qu’un loup a fait une incursion dans le département

Hélène Ménal

— 

Illustration d'un loup.
Illustration d'un loup. — G. Durand / 20 Minutes

Il était tout près et les spécialistes s’attendaient à le voir un jour ou l’autre pointer son museau dans le département. La préfecture de l'Ariège confirme officiellement ce vendredi qu’un loup​ a été repéré sur son territoire. « Le 27 mars dernier, l’un des appareils photographiques positionnés sur la commune de Cazals-des-Baylès, à une centaine de mètres de la limite départementale [avec l’Aude], a pris plusieurs clichés d’un canidé, indique-t-elle. Après analyse, les services de l 'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont identifié cet animal comme étant un loup ».

Evidemment, les appareils photo n’étaient pas là par hasard. Depuis 2014, le secteur du Razès, côté audois de la « frontière » est considéré comme une zone de présence permanente du loup. D’un seul loup plus exactement, qui a semé nombre d’indices.

Le loup a été photographié sur la commune Cazals-des-Baylès, tout près de la frontière avec l'Aude.
Le loup a été photographié sur la commune Cazals-des-Baylès, tout près de la frontière avec l'Aude. - Map4News

Mais depuis 2017, les pièges photographiques placés côté Ariège restaient bredouilles. Jusqu’à ce 27 mars donc, avec la confirmation que les canidés se moquent éperdument des frontières administratives.

En quête de crottes et poils

« Dans les mois à venir, les services de l’Etat et les agents de l’ONCFS porteront une attention toute particulière sur ce secteur, afin de collecter des indices génétiques (crottes, poils). Ils apporteront des informations sur l’origine et le statut de l’animal », précise la préfecture. Ils diront notamment s’il s’agit du fameux loup du Razès.

Cette nouvelle pourrait alimenter la colère des éleveurs ariégeois, déjà toutes griffes dehors concernant la cohabitation avec l’ours sur les pentes des Pyrénées.