Naufrage du «Grande America»: Les opérations de recherche reprennent

COULE Un sous-marin téléguidé a fait son arrivée sur zone, affrété par l’armateur

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

L'"Argonaute" installe un barrage près une nappe de pétrole du "Grande America". (archives)
L'"Argonaute" installe un barrage près une nappe de pétrole du "Grande America". (archives) — AFP

Après plusieurs jours de pause contrainte à cause du mauvais temps, les opérations de repérage du « Grand America », qui a sombré à plus de 300 kilomètres au large des côtes charentaises, ont pu reprendre, samedi matin. Au total cinq navires, français et espagnols, sont dans le secteur où le cargo italien a, théoriquement, sombré.

Aussi, l’armateur italien a dépêché sur place samedi un petit sous marin, à ses frais, pour tenter d’explorer l’épave. Car l’objectif est bien sûr, a terme, de pomper le fioul de propulsion qu’il reste dans les cuves du « Grande America ». D’après France Bleu Breizh Izel, une petite quantité de pétrole s’échappe toujours du porte-conteneurs.

Presque trois semaines après le naufrage du bateau, la côte française scrute toujours les nappes de pétrole qui se sont déjà échappées des réservoirs du « Grande America ». Aux dernières nouvelles, elles feraient désormais plutôt route vers l’Espagne. Les autorités ont néanmoins perdu leur trace, samedi matin, lors des derniers repérages.