Bretagne: La Couyère, le petit village qui a la tête dans les étoiles

ASTRONOMIE Ouvert au public samedi, le site vient d'être classé parmi les sites d'observation astronomique exceptionnels

Jérôme Gicquel

— 

A la Couyère, les passionnés ont souvent la tête dans les étoiles.
A la Couyère, les passionnés ont souvent la tête dans les étoiles. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • A l’occasion du Printemps des planétariums, l’observatoire de la Couyère, au sud de Rennes, ouvre ses portes au public samedi soir.
  • En fin d’année, le site a été classé parmi les 13 sites d’observation astronomique exceptionnels en France.
  • Quand le ciel est dégagé, on peut y voir à l’œil nu un millier d’étoiles.

Les planètes sont alignées à la Couyère, un petit village de 500 âmes perdu dans la campagne à 30 kilomètres au sud de Rennes. Déjà classée village étoilé, la bourgade s’est retrouvée en pleine lumière en fin d’année avec l’inscription de son observatoire parmi les 13 sites d’observation astronomique exceptionnels de France.

Une jolie consécration pour le site breton qui côtoie dans la liste des endroits autrement plus prestigieux comme l’observatoire du Pic du Midi ou celui des Pises dans les Cévennes. « On n’était même pas au courant de cette inscription donc cela a été une belle surprise », sourit Fabrice Phung, président de la société d’astronomie de Rennes qui gère les lieux. « C’est d’autant plus exceptionnel que c’est le seul site qui est situé à proximité d’une grande ville », assure-t-il.

Trois lieux d’observation en forme de soucoupes volantes

Ouvert au public samedi soir à l’occasion du Printemps des Planétariums, l’observatoire n’a pourtant pas usurpé son titre. Quand la météo s’y prête, le ciel de la Couyère offre en effet un paysage exceptionnel. « A l’œil nu, on peut voir un bon millier d’étoiles ici. On voit même la voie lactée et une ou deux galaxies », souligne le président.

Et le spectacle est encore plus grandiose quand on sort les télescopes. Il faut pour cela s’aventurer dans les trois capsules posées telles des soucoupes volantes en plein milieu des champs. A l’intérieur, les adhérents de la société d’astronomie rennaise peuvent profiter d’un matériel de haute qualité pour s’offrir un voyage au cœur des astres. « Le spectacle est magique », promet Martial Ducret.

Dans sa capsule, Martial Ducret est prêt au décollage.
Dans sa capsule, Martial Ducret est prêt au décollage. - J. Gicquel / 20 Minutes

Habitant Rennes, cet adhérent quitte dès qu’il le peut les lumières de la ville pour rejoindre l’observatoire de la Couyère. « Dans mon quartier, je suis toujours gêné par les réverbères. Alors qu’ici, on peut même observer les étoiles secondaires », indique le passionné d’astronomie, qui croise le doigt pour que le ciel soit bien dégagé samedi soir. « On est en Bretagne, pas dans le sud ! ».