Finistère: D’où provient la mâchoire de cachalot retrouvée sur une plage?

MOBY DICK Les scientifiques d’Océanopolis, à Brest, examinent actuellement cette partie de carcasse de plus de 3 mètres et 150 kilos

Manuel Pavard

— 

Les dents du cachalot sont encore intactes.
Les dents du cachalot sont encore intactes. — Océanopolis
  • Une mâchoire inférieure de cachalot a été découverte par un promeneur sur une plage du Finistère, jeudi dernier.
  • Les scientifiques d'Océanopolis à Brest ont récupéré la pièce et l'examinent cette semaine.
  • Retrouver une mâchoire de cachalot intacte est assez rare.

« Le plus surprenant, c’est de retrouver une mâchoire aussi bien conservée et en un seul morceau ! » Directrice scientifique et culturelle d’Océanopolis à Brest, Céline Liret en a pourtant vu d’autres. Mais une telle pièce n’arrive pas tous les jours sur les côtes bretonnes. C’est un promeneur qui a fait l’impressionnante découverte jeudi dernier, sur une plage de Lampaul-Plouarzrel (Finistère).

Une mâchoire avec les dents et la chair encore présente, c’est rare

Aussitôt, celui-ci a contacté Océanopolis, qui coordonne à l’échelon régional le réseau d’échouage de mammifères marins. L’aquarium a ensuite récupéré le morceau de squelette géant. « Au départ, la personne a pensé à une mâchoire de phoque mais quand on a reçu sa photo, on a tout de suite su que c’était une mâchoire inférieure de cachalot, à cause de sa taille et de sa forme très caractéristique et très allongée », raconte Céline Liret.

La mâchoire mesure plus de 3 mètres de long.
La mâchoire mesure plus de 3 mètres de long. - Océanopolis

Les eaux de l’Atlantique Nord étant l’un de ses habitats naturels, la présence du cachalot n’est pas étonnante. « C’est une espère qu’on a déjà retrouvée en échouage », précise la conservatrice. En revanche, découvrir une mâchoire avec les dents et la chair – qui « habituellement se détache » - encore présentes est beaucoup « plus rare ». Avec ses plus de 3 mètres de long et son poids estimé à environ 150 kilos, l’objet est en outre particulièrement imposant.

« Ça peut être intéressant de le partager auprès du public »

S’il est impossible de connaître le sexe du cétacé, les scientifiques d’Océanopolis pourront néanmoins « déterminer son âge à partir de ses dents », explique Céline Liret. Pour l’heure, ses impressionnantes dents d’une vingtaine de centimètres suggèrent « un individu adulte, âgé sans doute d’une dizaine d’années ». La taille du cachalot pourrait ainsi être comprise entre 12 et 14 mètres.

Prochain objectif pour les spécialistes d’Océanopolis : « une grosse étape de nettoyage » pour enlever les fragments de chair, indique Céline Liret, avant de se projeter sur la suite. « C’est une belle pièce, ça peut être intéressant de le partager auprès du public. » Quant à savoir où se trouve le reste de la carcasse et pourquoi la mâchoire s’est détachée ainsi, le mystère reste entier…