Oise: Son repas dans un fast-food va lui revenir à près de 400 euros

PROPRETÉ Pourfendeur d’auteurs de dépôts sauvages de déchets, le maire de Laigneville a encore frappé, très fort

Mikael Libert

— 

Le contrevenant a été filmé par une caméra de surveillance.
Le contrevenant a été filmé par une caméra de surveillance. — Mairie de Laigneville
  • Un automobiliste a été filmé jetant ses déchets par la fenêtre de sa voiture à Laigneville, dans l’Oise.
  • Christophe Dietrich, le maire de la commune, affirme que la municipalité va facturer 300 euros de frais d’enlèvement du déchet au contrevenant.
  • A ces frais s’ajoute l’amende de 68 euros.

Le fast-food le plus cher du monde. Un automobiliste va sans doute regretter toute sa vie de n’avoir pas dégusté son repas sur place plutôt que de l’emporter. En traversant le village de Laigneville, dans l’Oise, il a eu la très mauvaise idée d’en jeter l’emballage sur la voie publique. Le maire de la commune, Christophe Dietrich, n’a pas manqué de lui tomber dessus, comme l’ont repéré nos confrères de France 3.

Depuis qu’il a été élu maire de Laigneville, en 2014, Christophe Dietrich mène une croisade contre les auteurs de dépôts sauvages de déchets sur le périmètre de sa commune. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il sait s’y prendre. C’est de lui que vient l’idée du « retour à l'envoyeur ». Filmées et diffusées sur les réseaux sociaux, ses actions ont largement calmé les personnes sans scrupule qui déversaient leurs cochonneries n’importe où. A tel point qu’en 2018 Christophe Dietrich affirme n’avoir relevé que huit dépôts sauvages, dont les auteurs ont tous été identifiés.

Des « frais d’enlèvement » très salés

Ce que le maire sait aussi, c’est que faire la morale aux « indélicats » ne suffit pas et qu’il vaut mieux doubler le sermon d’une sanction financière bien salée. Ainsi, il a fait voter une délibération en conseil municipal pour facturer des « frais d’enlèvement » aux auteurs de dépôts sauvages. Et ceci, en plus de l’amende de 68 euros.

Fin février, un automobiliste a expérimenté ce nouveau dispositif après avoir jeté son emballage de fast-food par la fenêtre de sa fourgonnette. « Sauf qu’il n’a vraiment pas eu de bol, parce que, à quinze mètres de l’endroit où il était, il y avait une équipe de la police municipale qui n’a rien perdu de la scène », explique le maire sur Facebook.

L’incivilité a, en plus, été filmée par une caméra de vidéosurveillance. Identifié, l’automobiliste s’est vu infliger l’amende de 68 euros à laquelle viennent s’ajouter les 300 euros facturés pour « les frais d’enlèvement » du déchet. « Je n’éprouve aucun plaisir à faire cela, mais nos agents communaux ne sont pas les larbins de ces quelques personnes », a tenu à souligner le maire.