Naufrage du «Grande America» : «La pollution ne toucherait pas le littoral cette semaine»

POLLUTION Les opérations de lutte contre la pollution se poursuivent dans la zone

C.C. avec AFP

— 

Le navire «Grande America» a fait naufrage à 333 km à l'ouest de La Rochelle, le 12 mars 2019.
Le navire «Grande America» a fait naufrage à 333 km à l'ouest de La Rochelle, le 12 mars 2019. — AP/SIPA

Les opérations de lutte contre la pollution se poursuivent dans la zone du naufrage du Grande America, au large du port de La Rochelle, en dépit de conditions météorologiques difficiles. Selon un communiqué de la préfecture de la Gironde ce lundi matin, « la pollution ne toucherait pas le littoral cette semaine. »

« Il convient cependant de tenir compte des conditions de dérives différentes des débris et conteneurs, dont l’arrivée sur les côtes pourrait avoir lieu plus précocement. En raison des nombreux aléas et des évolutions météorologiques », ajoutent les autorités. Des évaluations quotidiennes sont faites par le comité de dérive placé auprès du Préfet maritime.

Nette amélioration de la météo à partir de mardi

Les observations aériennes réalisées dimanche par un avion de surveillance maritime de la marine nationale ont confirmé la présence d’une fuite d’hydrocarbures localisée à la verticale de l’épave. En revanche, des traces « d’hydrocarbures » signalées samedi par une ONG sur une plage de Gironde sont en réalité une pollution « d’origine organique », sorte de remontée de boues à proximité d’estuaire, non liée au cargo Grande America.

Après plusieurs journées de mauvaises météo, une nette amélioration est attendue mardi, ce qui devrait faciliter la surveillance aérienne et permettre une meilleure efficacité des moyens de lutte contre la pollution. Le Grande America, parti de Hambourg (Allemagne) pour Casablanca (Maroc), a coulé mardi à 333 km à l’ouest de La Rochelle avec à son bord 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses, plus de 2.000 véhicules, ainsi que 2.200 tonnes de fioul lourd dans ses soutes. Ses 27 occupants ont été secourus et ramenés à Brest.